Monthly Archives: October 2014

En flânant le long de la frontière

oasis_psychédélique

A la limite du plus excitant de mes étranges rêves

En errant encore une heure ou deux le long de la frontière …

 

Sera-ce là mon dernier tutoiement exclusif avec cette oasis légendaire ??

Et là soudain, m’apparaît un ultime mirage avec de l’eau et même de l’air !!!

Suis-je perdu dans le désert à me torturer sans m’accorder de trêve ?

 

A l’ombre du plus inquiétant de ces étranges nuages

En flânant une minute de plus à proximité du dernier fruit qui respire …

 

Est-ce là mon dernier échange intime avec cette planète avant de m’enfuir ??

Et là subitement, m’apparaît une ultime illusion avec de la vie et même des rires !!

Suis-je tombé dans un lac à me noyer sans consentir à mon sauvetage  ?

 

The Profit Troll

Profit Troll_sunof.net

Je m’étais promis qu’à l’avenir sur ce blog, et plutôt deux fois qu’aucune, de limiter au strict minimum toute utilisation dans les titres, de jeux de jeux de mots tirés par les rouflaquettes !

Mais oui bien sûr que je suis conscient que cet espace est  déjà lourdement chargé en légendes et bizarreries de toute sorte !

Pour tout vous dire, j’avoue qu’il m’est arrivé en me relisant, un de ces jours où les tracés de mes électroencéphalogrammes se révèlent comparables au relief de la Belgique, que je ne comprenne plus ce que qui avait bien pu me passer par le cervelet pour pondre de pareils intitulés ! Le décodeur de petit délires comme subitement tombé en rade : Une vraie  passoire trouée !

Aujourd’hui c’est pourtant intentionnellement que je laisse passer cette rare exception : C’est clairement ce jeux de mot à la limite du claquage de neurone du titre ci-dessus qui m’a inspiré ce petit personnage avide de pièces d’or et d’argent ! Et si vous ne comprenez pas le côté jouasse de ce titre là, vous serez privé de dessert durant trois semaines !

Sinon, c’est en l’honneur de tous ces trolls qui cherchent à nous arnaquer à distance sur la toile ( du genre phishing et autre ) sans même prendre la peine ou trouver le cran de nous montrer leurs vilaines têtes remplies de forts méprisantes intentions que j’ai dessiné ce petit troll protégeant son pécule si malhonnêtement gagné !

Les confettis ( une histoire de coeur )

confettis_sunof.net

Comme il fallait que je me remette à la bédé ,

Je me suis offert ce petit essai vite fait,

Et contre toute attente, une fois réalisée,

Je n’en ai pas fait des milliers de confettis …

Nouveau Départ

nouveau départ_SVG_72DPI_SUNOF.NET

Spécial dédicace à tous ceux qui à un moment ou un autre,

Vont prendre un nouveau départ dans leur vie !

Rock In Chair

Rock in Chair SunOfDotNet

Dans ce billet je m’adresse en particulier aux fins maîtres de l’ air-guitar, aux contorsionnistes de l’ air-drumkit, aux ambidextres de la pantomime à l’ air keyboard, aux Maharajas du slap à l’ air-bass, aux suprêmes du vibrato à l’ air-microphone

Je me garderai bien d’écarter de l’air-stage, ceux qui s’illustrent dans le déchiffrage des notes, se convulsent les tentacules à produire de beaux accords, ceux qui sont naturellement dispensés d’aller à la cueillette des vibrations qui sont en suspens dans les partitions de notre atmosphère.

A tous les autres virtuoses venus d’une planète inconnue, je suis désolé ! Il va falloir revenir une autre fois. Je ne sais pas moi, trouvez un lien, fouinez dans vos favoris, au pire, allez-vous défouler en taguant un mur sur facesouk

Ce billet-ci, il est réservé aux initiés du gros riff qui touche, aux férus du poum-poum-tchak-yeaaaah, à ceux qui s’en garnissent régul une bonne dose dans les pavillons à mélasse, à ceux qui remuent frénétiquement de la capilature, à ceux qui rechignent à déployer trois phalanges de plus, lorsqu’ils s’adressent un high five

Bon allez, trêve de fadaises. Si tu aimes quand même le dessin, et si ça t’air-chante, tu peux le télécharger légalement ici  et le reproduire à foison : Rock In Chair_SunOfdotnet

Dans un “No Future” Proche …

No future_at all_sunof.net

The Ultimate Hangover ( Tequila Sunrise )

grosse gueule de bois_ultimate_hangover sunof.net

De temps à autre sur un blog qui se voudrait pas trop banal option avant-gardiste, plutôt que d’étaler sa science à la con et de se la jouer grave juché sur ses grands pur-sang, il faut parfois  aussi penser à offrir une parenthèse compatissante aux gens, qui sur cette planète, souffrent comme des écorchés, en bavent comme des bouledogues, ceux qui luttent chaque matin lorsque ce n’est pas déjà au jour le jour, pour leur putain de survie !

Alors dans cette optique, cette semaine j’ai choisi de compatir avec Jean-Kévin, un brave gars sans problèmes, du moins à ce qu’on en dit au village, qui a juste un tout petit peu abusé de la Tequila en oubliant qu’il allait devoir bosser tôt le lendemain ( un lendemain qui manque de bol, tombe aujourd’hui même) et qui à l’heure qu’il est, vit un enfer comme s’il était subitement devenu le chouchou parmi tous les damnés  du purgatoire ( Aïeaïeaïe tequila ! )

Au départ je voulais ajouter une bulle de bruitage qui ferait “crouic crouic”  à proximité de sa main gauche. Jean-Kevin m’a indiqué préférer pouvoir profiter d’une ou deux secondes de silence entre deux coups de massue…

La Sex Tape du 3 octobre courant

Sex Tape_sunof.net

Mais bien sûr que je suis au courant que de nos jours, on peut mettre en suspension l’intégralité de nos données personnelles et nos enregistrements dans la ouate d’un simple nuage ! (p.l.i  = Le cloud) Que le support de données moderne, il plane comme ça, légèrement, simplement au-dessus de nos têtes respectueusement inclinées en direction de nos écrans.

Oui, j’ai été informé que depuis peu, le monde semble apprécier plus que de raison a se photographier, se mettre en scène, se filmer, s’enregistrer, qu’il est aujourd’hui devenu naturel d’être au moins un tout petit peu obsédé par soi-même et par son propre reflet. Oui, je suis au parfum également qu’on a insidieusement installé des caméras de surveillance individuelles à l’intérieur de nos boîtes crâniennes et qu’on collecte par anticipation cupide, le contenu de milliards de ces petits nuages gorgés de méga-bytes et de pixels

Un geek retraité me l’a affirmé l’autre jour lors d’une sortie de notre groupe de séniors en autocar : Même lorsque le ciel est bleu à perte de vue, qu’aucun nuage digital n’est visible malgré les meilleures paires de lunettes (et qu’on pourrait se sentir fort inquiet pour la préservation ou le vol de sa collection d’enregistrements)  eh bien il semblerait qu’on dispose toujours d’un accès instantané à l’intégralité de nos précieuses cassettes ! Le nuage il est passé derrière la montagne, parti au delà de l’horizon …

Malgré tout, vous comprendrez peut-être, qu’en tant que vieux briscard qui en a déjà vu des vertes et des pas mûres, je pense qu’on manque un peu de recul avec toutes ces nouvelles technologies et avec ces strato-cumulo-nimbus saturés d’orageuses informations là ! Qui sait, ça pourrait nous multiplier par cinq le taux annuel de réchauffement de la planète, cette nébuleuse histoire !!!

Imaginez, le moindre phénomène météorologique imprévu et c’est un déluge d’on ne sait quelles informations acides qui pourrait se déverser sur nos têtes.

Alors, pour le moment avec madame SunOf, comme nous ne sommes pas nés de la dernière bourrasque, on s’évertue à utiliser nos bons vieux appareils qui ont fait leurs preuves pour archiver nos meilleurs souvenirs. Nous voulons bien coller aux dernières tendances pour ce qui est relatif aux sex tapes, mais concernant le bon technologique à faire au niveau du stockage des bandes, nous préférons nous donner encore un temps de réflexion…