Monthly Archives: November 2015

Chemical Friends

Bonsoir cerbère !

Bonsoir Monsieur, pouvez-vous

me présenter votre invitation ?

La voici ! Je me nomme Calmant.

Oui, vous êtes bien sur la liste. Et vous êtes attendu !

Le maître des lieux est un peu anxieux en ce moment,

 Entrez vite le rejoindre, lui et les autres convives,

Allez prendre une coupe de champagne au bar !

 

Merci mais sans façons pour la coupe. L’alcool et moi

ne faisons pas bon ménage ! Je ne suis pas venu seul.

Je suis accompagné de Clémence et de Constance !

Elles sont chargées de contenir les indésirables

comme les effets secondaires par exemple !

 

Alors bienvenue à vous aussi Mesdames!

Entrez vite !

J’espère que vous apprécierez le festin.

———————————————————————————

Bonsoir vigile ! Mon nom est Aspirine Antidouleur. Depuis notre dernière rencontre,

J’étais dans l’impatience de pouvoir festoyer à nouveau dans l’une de vos soirées cocktail !

 

Mais vous êtes toujours notre invité spécial, Sire,

Sans doute avez-vous remarqué le slogan sur

le carton d’invitation: Ca va faire mal ce soir !

Venez, Migraine que voici, va vous escorter

à votre table. Vous n’allez pas être déçu !

———————————————————————————

Bonsoir surveillant, je suis madame Pilule, et…

Madaaa…me Piiii…luuuu….le. Bizarre, je ne trouve

pas votre nom sur mon ordonnance !

C’est certainement parce Je suis invitée à d’autres festivités, pas très loin d’ici.

Ce sont des amis qui m’ont chargée de passer vous dire que

malheureusement, ils ne pourront se joindre, à la présente célébration,

qu’en toute fin de soirée. Durant l’after je crois.

Ils répondent aux patronymes de Seltzer et Rennie.

Il seront juste en retard ! Il ne faudra pas vous inquiéter !

Eh bien chère Madame, je vous remercie d’avoir pris la peine

de nous en avertir. J’en prends bonne note !

Au plaisir de vous revoir bientôt !

———————————————————————————

Bonsoir portier, veuillez m’annoncer : Lord Paracétamol !

Palsambleu ! Je n’aurais raté cette sauterie pour rien au monde !

Bienvenue Messire ! Nous vous savions

grand amateur d’ambiances fiévreuses.

Et c’est un honneur de vous savoir parmi nous.

Entrez donc et laissez-nous vous divertir !

———————————————————————————

Holà garde ! Mais quel est donc la raison

de tout ce fichu remue-ménage ?

Laissez-moi passer !

 

Bonsoir Maître Somnifère ! Vous n’avez pas été invité

et m’en voyez désolé. Car ce soir nous faisons grand tapage.

Le maître des lieux, avec vous, m’a chargé

Avant tout, d’entretenir des rapports de bon voisinage !

J’espère que tout cela ne vous empêchera pas le sommeil, de trouver !

———————————————————————————

Bonsoir, j’ai vu de la lumière, je passais par là par hasard !

Je ne suis pas en possession d’une invitation,

En guise de sésame, puis-je simplement vous promettre d’être sage ?

 

Allons donc, je ne vous laisserai pas croire

que je ne vous ai pas reconnu mon très cher Viagra.

Si c’est encore pour importuner nos invitées

en leur faisant la cour

Je ne pourrai pas vous laisser

entrer comme cela !

.

.

.

Medical Cocktail

Objet Volant Mal Identifé

HB-SUNOF.NET.svg.

Bidouillage graphique sur brouillon de papier de mauvaise qualité

Jeté à la truelle et tartiné à la brosse à dent

.

Travail minimaliste, inspiré par un intense sentiment de liberté

Du genre de ceux qui te font oublier ton parachute au vestiaire !

.

Le bleu

Le bleu_Sunof.net

Cela faisait quelques temps que je n’avais plus lâché de petit délire frais de saison,

Cueilli si possible à maturité dans la serre la plus fertile de mon jardin secret.

Le dessin ci-dessus, a été récolté aujourd’hui même et je le reconnais : un peu à la va-vite,

Il avait été semé et a germé l’été dernier, suite à une discussion avec mon frère.

( C’est lui qui m’a prêté sa grande échelle )

Notre échange estival donc, portait sur le fait de grimper un à un les échelons

Accompagné de la patience nécessaire, pour atteindre un but.

Plutôt que de prendre un billet de téléphérique, voler une fusée, se bricoler une catapulte.

( J’en rajoute probablement un peu là, droit planté dans mes bottes maculées de terre… )

On peut appliquer le principe de l’échelle à une carrière professionnelle, au long apprentissage d’une discipline artistique, à la découverte d’une passion quelconque ainsi qu’à sa perception des choses de la vie ! Et j’en passe, je le reconnais : un peu à la va-vite.

On pourrait aussi adroitement se laisser glisser d’une échelle parallèle à une autre.

Et une fois le centre de la cible là-haut touché du doigt,

Une autre échelle providentielle ou bienvenue, se dressera.

Parce qu’un bleu, il faudrait toujours le rester un peu.

A part ça, ces temps-ci après avoir vécu une période riche en explorations diverses,

J’aurai bientôt quelques dessins aujourd’hui encore en chantier à vous présenter !

Et puis aussi je le crains, pas mal d’histoires curieuses à vous raconter !

Mais là je m’en retourne dans ma serre, avec mon arrosoir rempli à ras bord

Et dois malheureusement vous laisser, je le reconnais : un peu à la va-vite.

 

Cueilli au vol avec délicatesse

Le roi du Blues fb

– C’est la première fois que vous venez nous voir ici dans nos bureaux ?

– Oui, je ne sais pas comment ça se passe, mais vous allez certainement me guider un peu …

– Bien, alors commençons : Si vous êtes un gros bosseur, efficace, organisé et résistant au stress, je peux vous proposer un poste de fourmi. C’est situé en bas de l’échelle : un poste d’ouvrier subalterne. Mais si vous appréciez les voyages, cette mission inclus de très nombreux déplacements …

– Hé bien, en tant qu’être humain déjà, j’étais plutôt cigale, alors je crains que je ne me sente à contre-emploi. Et j’avoue que l’idée de devoir me fondre dans la frénésie d’une fourmilière, ne me tente pas plus que cela.

– Je comprends, mais malheureusement en ce moment, on ne recrute pas de cigales. C’est plutôt un job temporaire d’été, vous savez !

– Tant pis. Et quelles autres carrières pouvez-vous me proposer ?

– Voyons… Vous vous sentiriez plutôt pelage, plumage ou couvert d’écailles ? Plutôt grand prédateur, proie discrète, imposant ou minuscule, volant ou rampant ? Attendez, je viens de tomber sur un poste de zèbre à pourvoir immédiatement. Il vous tenterait ?

– Alors oui zèbre j’aime bien. A part pour l’uniforme. Je crains qu’il soit un peu trop voyant pour que je me sente à l’aise, rapport au type de personnalité que j’ai acquise lors de mon expérience précédente.  J’avoue que je n’aurais rien contre un minimum de mimétisme dans mes nouvelles fonctions !

– Hé bien, je constate que ça ne va pas être simple de vous réincarner hahaha, mais notre service est là pour ça et nous y consacrerons le temps qu’il faudra. Poursuivons… Alors… Voyons… Au département carnivores, ils cherchent des assistants avec beaucoup de mordant, mais ils embauchent plutôt des jeunes qui ont les dents longues. Il y a aussi de belles opportunités dans les zoos, des postes à long terme, vous seriez nourri, logé et soigné, si bien entendu, vous vous sentez prêt, à endosser une activité quotidienne offrant peu de libertés et qui implique de continuer à entretenir des contacts régulier avec vos ex- congénères du sommet de la chaine alimentaire… Ah ! Si vous êtes en possession d’un brevet de plongée et avez une licence de pêche, nous sommes aussi à la recherche d’un martin-pêcheur. Une activité motivante avec de grosses responsabilité, et puis…

– Oh mais.. veuillez me pardonner de vous couper la parole, il me vient subitement une idée : une opportunité en tant que chenille vous auriez ça dans vos fichiers ? Je me souviens que sous ma forme humaine déjà, j’avais apprécié de me retirer dans un cocon pour me consacrer à la gestion d’un projet ambitieux, une métamorphose…

– Vous avez de la chance, nous avons justement ici une annonce parue ce matin même. Un instant, je consulte les détails du profil demandé : Alors… personnalité de terrain, esprit d’entreprise, grande souplesse, goût pour la légèreté, capacité à se laisser ballotter dans tous les sens, bonne tolérance aux changements fréquents de direction… Ah et notez qu’une préférence sera accordée au candidat qui montrera de réelles aptitudes à utiliser le minimum de raccourcis et de lignes droites pour relier deux points…

– Mais dites-moi, ce descriptif me semble avoir été rédigé sur mesure ! Y a-t-il des risques inhérents à cette profession  ?

– Bah, tout au plus à être cueilli au vol avec délicatesse puis épinglé dans la vitrine d’un collectionneur. Mais à ce moment-là, revenez me voir ici. Nous dénicherons ensemble une autre affectation pour vous,  et des plus épanouissantes, je peux vous le promettre.

..

..

Si vous souhaitez soutenir l’artiste qui a réalisé la magnifique aquarelle du martin-pêcheur et qui a édité un ouvrage écrit par une de ses amies et illustré par elle, rendez vous sur le lien suivant  : aqualowe.ch
Merci et à bientôt !

A quoi ça rime ?

C’est un beau jour pour les adieux d’un poète !

Il en a assez d’aligner des vers et des rimes

Grand temps pour lui de prendre retraite

Il n’alignera plus les moindres mots qui friment.

 

Ce n’est plus l’heure de se prendre la tête

Sa prose sera désormais réservée, plus intime

Et ses complaintes désordonnées à perpète

Il ne décrira plus jamais de paysage sublime

 

Dissout dans la foule son vieux talent d’esthète

Un peu comme s’il avait soudain été victime

Du tir en pleine âme d’une arme secrète

Dévalorisant son lyrisme, qui ne vaut plus un centime

 

Que désormais sa verve se doit de devenir plus discrète

Même si jouer avec les mots n’était jamais un crime

Mais jouer sur les mots que personne ne répète ?

Il les chérissait et les laissait chanter en son estime

 

Les lançait en ligne hors de son cœur en fête

Sens de la terminaison et consonance richissime

Musique des mots sur rythme endiablé que rien n’arrête

C’est un beau jour pour les adieux d’un jongleur ultime

Une belle journée pour la toute dernière pirouette…

Le musée des erreurs

Suivez le guide mesdames, messieurs ! Je vous souhaite à tous la bienvenue au musée des erreurs. La visite commence ici…

Sur votre gauche, vous pouvez admirer une grande fresque peinte à la main, qui représente les graves conséquences d’une erreur humaine . Ces événements se sont déroulés en 2015. Jean T. qui était en état de surmenage et laissé seul à son poste suite à des mesures de réduction de coûts, n’a pas tenu compte d’un message d’erreur dont les suites pouvaient s’avérer fatales et a malgré ce signal, machinalement poussé le levier sur son tableau de commande…
Plus loin nous pouvons contempler un triptyque, une représentation d’époque d’une erreur de diagnostique. Les experts avaient sous-évalué le potentiel de récidive de Paul J. Ils n’avaient pas été en mesure de déceler l’évidence que le degré de dangerosité de ce dernier pouvait encore, même après une longue détention, représenter une sérieuse menace pour la société.
A votre droite vous pouvez apercevoir une sculpture massive symbolisant le résultat d’une erreur d’aiguillage. Pierre. S avait été dirigé au mauvais moment, au mauvais endroit par la mauvaise personne. Un recruteur n’avait pas constaté lors des entretiens d’embauche, qu’il souffrait de troubles du comportement et d’une insuffisante résistance au stress pour qu’il lui confie les plus hautes responsabilités d’une centrale nucléaire.
Plus loin nous pouvons contempler une suite d’erreurs de casting. Ce groupe de statues en granit représentant des mannequins anormalement rachitiques, démontre à qui, à cette époque, la plupart des jeunes demoiselles voulaient physiquement ressembler. Elles pouvaient même aller jusqu’à se refuser de se nourrir normalement pour atteindre le but étrange de paraître en mauvaise santé. Aujourd’hui avec l’évolution des mentalités, ce genre de comportement pourrait prêter à sourire, mais sachez aussi que les vrais coupables de cette aberration culturelle, n’ont à l’époque jamais été clairement désignés ni inquiétés outre mesure.
Ici un buste en bronze de Jacques C. C’est l’homme qui représente à lui seul la fatalité des erreurs de jeunesse et les conséquences alarmantes d’une rébellion aveugle face à une société alors individualiste et matérialiste basée sur la performance pure. Il a anonymement déclenché une alerte à la bombe dans son pensionnat dans le but d’attirer l’attention sur lui, et il a été rapidement démasqué. Plus tard pour se venger d’avoir été sévèrement puni, il a lui-même, sans réfléchir, saboté le système de freinage du véhicule scolaire dans lequel il a péri avec tous ses camarades. Il n’a malheureusement pas obtenu de sursis pour apprendre de ses erreurs. Un drame qui a fait frissonner d’effroi, l’ensemble de la population locale.
Ici vous pouvez assister à une œuvre expressionniste tragique. Une erreur de communication entre les gouvernements de deux grandes puissances, qui a fini par déclencher cette Xème guerre mondiale de sinistre mémoire. Ceci peut en effet sembler être de la folie pure de nos jours, mais si vous essayez de vous transposer dans cette époque là, celle où vos ancêtres pouvaient prononcer librement une phrase aussi incroyable et fataliste que « l’erreur est humaine » pour se disculper, simplement en haussant les épaules, vous comprendrez que la liste d’erreurs d’un seul individu pouvait être particulièrement longue. D’ailleurs vous n’êtes pas au bout de vos surprises mesdames messieurs, plus tard, nous pénétrerons dans la salle ou sont exposées toutes les erreurs cumulées de l’ère dite moderne.
Ce que je pointe de mon index, ici au centre de la salle, exposé au grand jour, est une œuvre d’art abstrait baptisée « A qui la faute ? » L’artiste qui a brossé ce tableau était sans doute dans l’erreur de penser qu’il faille à tout prix désigner un seul coupable pour une malheureuse bévue collective et lui faire porter seul, le poids de la culpabilité. Mais la profondeur du trait schématisant l’erreur d’appréciation conduisant à l’impardonnable bourde, qu’a su faire ressortir particulièrement ici et là par des zones d’ombre sur sa toile ce peintre naïf, en fait une des pièces maitresse de la collection de ce muséum. Sachez que peu de personnes semblaient être à même de reconnaître leurs erreurs en ces temps là, c’est ce que nous rapportent de façon évidente, des récits d’archive authentifiés.
Devant nous vous pouvez examiner le détail d’une aquarelle de style réaliste, mais néanmoins exécutée avec certaine maladresse. Le thème principal de cet ouvrage est la bavure. Le personnage représenté sur la droite vient de faire usage d’une arme à feu sous l’emprise d’une pulsion irrépressible, pensant qu’une bande de cambrioleurs s’était introduite de nuit dans sa propriété. C’était simplement son fils aîné et l’une de ses amies invitée qui s’étaient relevés pour se servir un verre d’eau fraîche. Vous apercevez à cet endroit en filigrane, quelques larmes en trompe l’œil…Cette oeuvre a été baptisée : Des armes puis des larmes.
Sous cette cloche de verre, vous pouvez caresser des yeux le tout dernier exemplaire d’un épi de maïs transgénique encore intact. Ce vestige symbolise la toute puissance que l’humanité, dans sa course au contrôle absolu, a à un moment donné, pensé pouvoir s’emparer au détriment de la nature, Une grossière erreur de jugement qui n’a fait que déclencher des calamités et semer des désastres.
Cet entrelacement de cordes sur canevas d’argile que nous voyons ici représente une erreur de parcours. Il est sobrement intitulé faiblesses et fredaines. Dans la population nombre d’individus semblaient se complaire à multiplier les aventures extraconjugales pour satisfaire à leur propre ego, avec pour conséquence à moyen terme de briser les cercles familiaux et les valeurs essentielles en lesquelles la société pensait pouvoir croire. De célèbres frasques et autres coûteuses méprises sont décrites dans des documents anciens. Ils témoignent de débauche, d’étourderie, de comportements instables et nihiliste qui marquèrent le début du déclin d’une civilisation.
Plus loin nous avons devant les yeux, un exemplaire du jeu des sept erreurs merveilleusement conservé. Jusqu’au 21e siècle, et vous n’allez en croire ni vos yeux ni vos oreilles, dévoiler au grand jour des erreurs commises intentionnellement par d’autres était considéré comme une occupation ludique passionnante, un moyen de détente et un sport cérébral. Heureusement depuis la suppression du droit à la marge d’erreur , abolition proclamée en 2472, et l’entrée en vigueur du moratoire en faveur d’une obligation de suivre à la lettre les normes de perfection, plus personne ne se laisse aller à ce genre de passe-temps ridicule.
Par ici mesdames messieurs, suivez le guide, si je ne me tompe pas… ( hem veuillez m’excuser cette boutade ), la visite continue dans le pavillon des erreurs de cinq taxes puis nous passerons dans l’aile ouest où se trouve la grande vitrine des accumulations de petites erreurs

 

L’organigramme

Lors de la séance du personnel, la nouvelle hiérarchie sur le grand écran présenté,

De dizaines de cases rectangulaires toutes d’un gris terne et uniforme était composé…

Labels reliés par des fils semblant trop fins pour ne pas en surcharge un jour se casser !

A mon sens, une vue d’ensemble un peu faible pour un esprit d’entreprise galvaniser 🙁

..

En poussant un peu on aurait cru voir l’arbre généalogique de la famille d’un défunt

A son enterrement de mines tristes qui colle le bourdon dans les pensées de chacun

Je comprends qu’on ne soit pas tous dotés de fibre artistique, d’un chouia d’excentricité

Mais sans en abuser n’aurait-il point été bienvenu d’y ajouter couleurs et image de solidité ?