Monthly Archives: December 2017

Une citerne pas si terne

En ce moment je ne parviens pas à être suffisamment satisfait de ma créativité ! Il existe quelques ébauches de dessins et de textes en cours de réalisation, mais je me sens incapable de finaliser et de publier quoi que ce soit de nouveau. L’un de mes buts initiaux à l’époque de l’ouverture du prédécesseur de ce blog, était d’apprendre à laisser évoluer et mûrir des idées, de laisser plus de place et de temps à l’autocritique, de réduire par étapes mon empressement naturel pouvant mener à bâcler un travail…

Et voilà que parfois maintenant, mon esprit autocritique augmenté me joue des tours !

Ceci est un dessin tout droit sorti de mes archives de plus de dix ans d’âge…

 

 

 

Une hâte inhabituelle (saison 4)

Il a déjà bien neigé ici ces derniers temps ! Le premier matin de neige en me réveillant et en regardant par la fenêtre, un magnifique manteau blanc avait recouvert les alentours. Alors dans une hâte inhabituelle, je me suis enveloppé dans mon long manteau d’hiver, ai enfoncé mon crâne au fond d’un bonnet de laine et me suis précipité dans mes bottes. J’ai dévalé l’escalier et suis sorti m’aveugler avec bonheur de cette abondante lumière reflétée par les champs enneigés.

Je me suis engouffré dans ma voiture recouverte de millions de flocons blancs fraîchement et délicatement déposés, ai tourné la clé de contact, ai saisi le petit balai et suis ressorti déneiger mon véhicule. J’en ai fait le tour sans précipitation aucune, multipliant les gestes amples et généreux en nuages de poudreuse. A cet instant je me suis senti ivre de tonicité et comblé de vivre dans une contrée rythmé par les saisons, jusqu’à ce que je veuille à nouveau m’engouffrer dans l’habitacle pour prendre la route. A ma grande surprise, les portes étaient toutes subitement verrouillées, mon trousseau de clés complet en bonne place sur le tableau de bord suspendu au contact et le moteur tournait. C’est là qu’il m’a fallu me réveiller pour de bon, dans le but de trouver au plus vite une solution de secours sans avoir à faire trop de casse, pour me sortir de cette toute première putain d’embrouille hivernale…

..

J’ai délibérément choisi une photo apaisante de la saison 3 pour accompagner le récit de cet autre temps fort de mes nombreux exploits.

Relax Max

Zen Relax Max_Sunof.net

Aujourd’hui, je recycle le dessin de ce petit bonhomme qui médite

Je l’avais dessiné et publié en 2014.

La semaine passée, j’ai su gérer une première provocation le mercredi

En réagissant de manière adéquate face à la personne hostile

Mais je n’ai pas été en mesure de contenir l’offensive du jeudi !

Alors qu’il m’aurait suffi de m’inspirer de ma réaction du mercredi !

Et c’est encore furibond et rancunier le mardi suivant

Que m’est enfin apparu le souvenir du petit bonhomme qui médite.

Le coup de la sorcière

..

Aujourd’hui je le sais c’est con comme un balai

On m’a ressorti le vieux coup de la sorcière !

Dans la marmite de la bave de crapaud bien laid

Et comble de bonheur une dose de fiel de vipère

..

Elle a tenté d’agiter un peu sa baguette magique

A débité ses inquiétantes incantations à très haute voix

A  dispersé un peu de fumée c’est un classique

Son breuvage était imbuvable comme à chaque fois !

..

Mon tout premier bolide

La vitesse c’est grisant n’est ce pas ?

A peine livré chez un couple d’habitants de cette planète étrange et sorti du carton, voilà que je me suis mis à apprécier la sensation de défier les lois de la physique à bord de ma rutilante décapotable.

Maîtriser les chevaux de feu sous l’interminable capot de l’engin, laisser des résidus de gomme brûlée sur le revêtement et atteindre les limites de la tenue de route, le cul bien calé au fond de mon baquet.

Fendre l’air telle une flèche, établir des records sur lac salé, arracher in extremis la pole position sur le circuit, tels étaient mes premières aspirations pour l’avenir.
Plus tard, j’ai obtenu avec succès mon brevet de pilote chevronné et ai fait la fierté de mon paternel.

Pour me féliciter, il m’a offert un bel enjoliveur chromé que j’ai immédiatement suspendu au-dessus de mon lit à barreaux. Je me rappelle l’avoir longuement contemplé avant de trouver le sommeil…

Depuis, je dois avouer que j’ai ralenti la cadence. C’était à la suite d’un grave accident de caisse à savon qui aurait pu me laisser de graves séquelles…
Tant pis pour les rêves de gosse…

 Oui sur la photo là au dessus à côté du bolide, c’est bien moi…

[ Billet de blog re-publié ]

Ablution’s Cliché

Vous ne vous en souvenez peut-être pas , mais il y a quelques années, une coutume aussi étrange que soudaine faisait part belle aux selfies improvisés dans les salles de bains ! Une manie qui s’est répandue plus vite que la mondialisation, faisant le bonheur des voyeurs comme les bonnes affaires des carreleurs, des manufacturiers de rideaux de douche et des installateurs sanitaires du monde entier ! Les fabricants de miroirs sont tous subitement, sans avoir eu le temps de réfléchir, devenus millionnaires.

En ce jour, je vais vous avouer (et ça me libère d’une demie tonne sur la conscience) qu’à l’époque intrigué par cette frénésie nombriliste, j’avais moi aussi, dans le plus grand secret, réalisé ce genre d’expérimentations en prenant soin de ne pas aller jusqu’à dévoiler trop de détails de plomberie. Mais jusqu’ici, je n’avais pas trouvé la force d’en publier le moindre témoignage, freiné par une insurmontable pudeur !

.

Il s’agit ici d’un document photographique inédit et rare … retrouvé tout au fond des oubliettes attenantes à ma salle d’archives secrète ! …

.

Notus importantissimus : Bé non, le pouce dressé de ma main gauche n’est absolument pas hypertrophié : Il s’agit du dispositif de fermeture de ma totoille de shampoing doux pour bébé qui s’est amusé à prêter à confusion …