Author Archives: SunOf

Retour vers le Présent !

Et finalement je me suis dit, tant pis, je reste ...
Et j'ai confié ma machine obsolète à un musée !  
Un délire réalisé avec le logiciel Comic Life 3

Un arbre ensorceleur

Un arbre imaginaire qui au fil du temps, a pris de l’importance et s’est imposé !

Au départ son rôle ne se résumait qu’à être un faire valoir végétal dans les environs immédiats d’une petite maison que j’avais griffonnée. Et puis au fur et à mesure de mes passages devant le grand dessin original réalisé à l’encre de Chine, il m’a ensorcelé et s’est imposé…

>.<

Les arbres, un thème récurrent sur ce blog !

Parfois victimes de notre indifférence et de la déforestation :

https://sunof.net/blog/animarbre/

https://sunof.net/blog/larbre-qui-cache-la-jungle/

https://sunof.net/blog/drame-vegetal/

>.<

Frais de dossier

Le dossier de ma chaise de bureau

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai remarqué que les “frais de dossier” ont tendance à faire des petits très vite et un peu partout ! Un peu comme des petits lapins hyperactifs et en chaleur… Si on additionne le total de ces frais subits, on remarque que ça peut devenir une composante non négligeable du budget d’un ménage…


Les “frais de dossier” c’est over-tendance dans les banques, les organismes financiers, sur vos factures en ligne etc… Maintenant, on pourrait encore se demander jusqu’où ils oseront aller en terme d’exorbitance à ce niveau là ( J’ose un petit néologisme qui me parait approprié )

Soyez rassuré, ce n’était pas l’une de mes idées. Je n’officie pas du tout en tant qu’ “influenceur” financier ! Je fais partie des nombreux pigeons plumés.

A mon avis, c’est encore un coup fourré sorti de l’imagination court terme de quelques avides encravatés, dont la sonorité des battements cardiaques est étouffée par le martèlement de pièces qui s’entrechoquent dans leur gibecière !

Peu avant cette idée là, ils avaient trouvé le moyen de nous facturer notre propre facturation (win-win-bla-bla-bla). Celle qu’ils n’avaient déjà plus sans allégement de frais à nous imprimer (économiiies-ha-ha-ha) et qu’il n’ont plus à nous envoyer par la poste (économiiies-ho-ho-ho) et ce, même si on a atteint l’âge respectable de 77 ans ou plus et qu’on a jusque là coulé une vie agréable loin des ordinateurs, des Wifi et des galères de l’e-banking

Je crois que c’est une profession à la mode de nos jours : Gonfleur de factures. C’est qu’il faut trouver des débouchés pour ceux qui sont encore bons en maths et en petits calculs savants. Parce qu’ils risquent fort un jour prochain d’être remplacés par de puissants calculateurs au format “timbre poste” ( Clin d’œil à ceux qui se souviennent ce que c’était qu’un timbre ! A une époque, ils en collaient même à la force de la langue sur des enveloppes de factures et ce, sans répercuter des frais de salive sur le destinataire)

Ci-dessus, une photographie de mon dossier personnel qui, dans l’idéal, devrait lui aussi se décarcasser pour générer plus de frais de dossier en ma faveur et dégager des ressources pour mieux cajoler mes lombaires laborieuses !

Jusqu’ici, on fixait facilement les prix à la tête du client

De nos jours, on les fixe à la tête du client et aussi sur le dos … du client !

>.<

L’homme à la chaussure

Le délire que je poste aujourd’hui, s’est fait naturellement, comme ça, sans que j’aie à devoir me triturer la moindre petite bribe de méninge.

J’ai pour habitude d’assez régulièrement mettre des chaussettes dépareillées.

Je n’enfile pas simplement les deux premières que je pêche les yeux fermés au fond du casier, non, j’essaie de les appairer avec style et avec un minimum de coquetterie.

Mais oui, je suis également un modeste rebelle vestimentaire !  

Je ne le cache pas, c’est dans le but de militer activement contre les dictats du lobby de la paire de chaussettes. Ces conservateurs grincheux là, qui font pression sur les députés pour qu’ils pérennisent la tradition de la vente de chaussettes en duo pack. Ceux là-même, qui craignent un manque à gagner leur max de thunes, si cette nouvelle tendance (encore balbutiante) devait se répandre dans l’ensemble du monde globalisé et qu’ils soient contraints par le système de l’offre et de la demande de les conditionner à la pièce et par la force des choses, à être poussés à devoir en doubler le prix unitaire…

Ainsi je contribue également à lutter efficacement contre le gaspillage : Si j’en ai paumé une à la buanderie ou ailleurs, l’autre ne restera pas délaissée pour autant !

Pourtant ce matin même, j’ai simplement opté pour un binôme parfaitement homogène et d’une rare élégance de couleur « banana ».

Il faut dire que dès les premières lueurs du jour, je m’étais lancé pieds nus dans la résolution d’une énigme de programmation sur l’ordinateur et que cette activité, a la particularité de m’absorber au point que j’en reste un instant étourdi lorsque je m’arrête.

Ensuite je suis sorti prendre l’air qu’il n’y a que dehors et veiller à l’approvisionnement alimentaire de la bête. (Oui oui tout à fait, c’est bien de celle de la belle et la bête qu’il s’agit.)

Et c’est au bout d’une bonne heure, après m’y être rendu, avoir parcouru de long en large les rayons du centre commercial et en être revenu que j’ai réalisé que j’avais chaussé des pompes dépareillées !

Avouez que cette histoire sent encore un peu le rebelle militant en devenir ! Le cordonnier le plus mal chaussé prêt en tout temps à aller en découdre avec le lobby de la paire de chaussures !?!

PS : Détail intéressant : La chaussure de droite sur la photo ci-dessus, est l’unique rescapée d’une observation faite lors de notre dernière sortie un jour de pluie : La semelle de celle correspondante de gauche est usée et percée et est de ce fait condamnée à ne plus sortir que lors des jours de temps sec. Et aujourd’hui il pleuvait et ma chaussette de gauche est miraculeusement restée ultra-sèche ! Parfois les hasards de la vie font vraiment tellement bien les choses qu’ils peuvent nous laisser pantois !

>.<

Je suis un putain de citoyen rebelle !

Voici quelques nouvelles de ma métamorphose de rebelle notoire en citoyen modèle, qui se trouve à mon humble avis être en très bonne voie !! Avant de laisser libre cours à vos éventuelles railleries, laissez-moi étayer cette affirmation :

  1. Je n’ai pas de peine de prison à purger. (Pas même de statut de suspect dans une affaire louche)
  2. Je me suis acquitté de toutes mes factures et de mes taxes. (Et quand on n’est pas riche, ce n’est franchement pas facile voire impossible)
  3. Je n’ai aucune embrouille avec aucun de mes voisins. (De palier comme de pays limitrophes)
  4. J’ai exercé mon droit démocratique en allant voter intelligemment ! (Parce que chaque voix, même celles un peu éraillées, compte )
  5. L’ambiance et les relations professionnelles sont respectueuses, constructives et conviviales !
  6. Je ne me suis à ma connaissance embringué dans aucun conflit d’aucune sorte.
  7. Je n’ai glané aucune amende ni contravention récente. (Serais-je enfin en mesure de battre mon précédant record ?)
  8. Il peut m’arriver de glisser trop de pièces dans le parcomètre ! (Si j’en mets un peu plus, en en installeront ils un peu moins ?)
  9. Ma conscience me laisse dormir tranquille et sur chacune de mes deux oreilles ! Je pourrais même en accueillir une troisième !
  10. Je prends le temps d’assister ou de guider une personne nécessiteuse ou désorientée.
  11. Je n’ai plus le souvenir du jour où j’ai dû agiter mon dernier doigt d’honneur !
  12. J’ai adressé un sourire à une bande de jeunes chahuteurs. (Parce que je sais qu’ils comprendront un jour)
  13. J’ai mangé bio et ai contribué à sauver pour un temps au moins trois espèces en voie d’extinction. (Trois espèces dont au moins huit autres se régalent volontiers)
  14. Je ne me montre jamais vraiment désagréable avec aucun connard ni aucune connasse.
  15. J’évite d’acheter des articles sur-emballés et refuse désormais de me servir de certains articles jetables après une seule utilisation. (Exception faite des préservatifs)
  16. Je rechigne à acheter des aliments qui ont voyagé trois mille kilomètres pour atterrir durant seulement cinq minutes dans mon assiette. (3000 et 5 tiennent ici de valeurs d’exemple)
  17. Je rejette tout article surboosté en sucres, en acides gras saturés et en sel.
  18. Je consomme beaucoup moins qu’avant de ces « pièces dites nobles » provenant d’animaux qui de leur vivant polluaient comme un Diesel teuton quand ils ont des gaz.
  19. Je récuse un avocat trop gourmand (p.ex s’il consomme l’eau – ou pompe l’air – de tout un village)
  20. Je me suis offert une chaise longue de relaxation pour me reposer de tous ces petits efforts et dans le but de réfléchir plus confortablement aux différentes manières de prolonger cette liste !

Ah mais siiiiii ! Je réalise que suis toujours un putain de rebelle en fin de compte !

Haaa ! Ben me voilà rassuré !

>.<

Outil de réinterprétation

Au tout début des années 2000, à la suite d’un affolement consécutif à un crash existentiel, le thérapeute chargé de me ramener les pieds sur terre m’avait annoncé que j’étais sujet au “délire interprétatif”.

C’est en grande partie ce diagnostique là, qui avait donné naissance à ce blog et à son titre. Et ma foi, une fois la phase de panique, celles des souffrances et celles des inquiétudes surmontées, je dois avouer que j’apprécie aujourd’hui de “devoir endurer” ces symptômes et souhaite ne jamais avoir à en guérir complètement ! Ce sentiment reste évidement plus facilement dans les limites de l’agréable, si une tierce personne ne provoque pas une surcharge de confusion inutile !

Ce thérapeute, le docteur Musique, m’a alors patiemment donné des soins et des outils nécessaires à comprendre et à gérer ce qui m’arrivait. D’un côté, ces couleurs et ces sensations nouvelles pouvaient dans mon cas du moins, être intéressantes, appréciables, drôles, voire carrément jouissives et passionnantes à vivre ! Mais de l’autre, elles n’étaient pas compatibles avec cette société qui n’aime pas trop ceux qui disjonctent et surtout, elles pouvaient décupler les niveaux de stress habituellement admissibles et raisonnables : Ce qui pouvait conduire à l’épuisement.

Pour corriger mes potentielles erreurs d’interprétation , j’ai du mettre en place une palette de mesures correctives. Comme par exemple, augmenter la part de mise en doute de celles qui peuvent me paraître louches, augmenter les niveaux de méfiance de base, ajuster le seuil de crédibilité des données à interpréter, me livrer à des analyses plus fouillées, avec l’espoir de mettre à jour des interprétations alternatives etc… Tout cela combiné avec une réalité parallèle de déni total dans laquelle je pouvais glisser en cas de nécessité.

Il m’arrive donc de devoir soumettre la première interprétation d’une donnée ou d’une situation à une rotation progressive, jusqu’à ce qu’elle atteigne les 180 degrés. Pour qu’elle se transforme en une option de version diamétralement opposée. La durée nécessaire à l’accomplissement de cette performance est totalement aléatoire.

Voilà l’une des raisons pour laquelle, j’ai développé l’outil de réinterprétation qui apparaît sur la photographie ci-dessus. Selon les situations et leur degré de complexité, le processus de réinterprétation emprunte le chemin le plus direct et rapide ( flèche verte, lecture de gauche à droite ) et dans d’autres cas, c’est le chemin le plus long qui sera préféré (flèche bleue, lecture dans le sens horaire) Il peut arriver que le processus tourne un peu en rond et se déroule de manière hésitante, saccadée ou répétitive. A ce moment là, c’est le petit cercle rouge qui fait office d’axe principal de toute l’opération.

Bien sûr, il arrive fréquemment que la toute première appréciation d’une donnée ou d’une situation ait été la bonne. L’instinct est resté intact. Mais qu’un léger doute soit la source d’un cheminement de réinterprétation dont le résultat sera juste surprenant, farfelu, amusant, impossible etc…

A partir de là, il est assez facile de deviner quels sont les types d’environnements et de situations susceptibles de me plonger dans les pires des inconforts ! Des éventualités qu’une prudence protectrice pour moi comme pour les autres, me conseille de limiter ou d’éviter !

Ça faisait très longtemps que je souhaitais enfin me libérer de ce récit ! Ce projet m’aura demandé un temps fou et une énergie folle ! C’est maintenant enfin chose faite ! Yeah !

>.<

J’en profite pour remercier chaleureusement le docteur Musique de m’avoir ramené les pieds sur terre, mais pas trop ! Cette manie souvent nécessaire de second décodage me complique peut-être parfois un peu l’existence, mais elle me garantit tout au moins, une vie intérieure très riche si ce n’est d’augmenter mes chances à la fin de ne pas avoir tout compris de travers.

Avec le temps passé à observer avec un peu plus d’attention ce qu’il se passe dans ce vaste monde, j’ai pu constater que des délires interprétatifs, il me semble qu’on en fait tous un peu !

>.<

Mannequin articulé pour le dessin

Une information qui sera peut-être intéressante pour les artistes qui aiment dessiner, et qui souhaitent trouver une alternative ou une extension à leur mannequin articulé en bois.

Le logiciel s’appelle DesignDoll de Terawell. La licence ne coûte pas les yeux de la tête et il en existe une version de démo gratuite, sans fonction de sauvegarde. Il est assez facile à prendre en mains et offre énormément de possibilités .

http://terawell.net/terawell/

C’est à la base avec ce programme 3D là que j’ai créé les deux mains ci-dessous et les danseurs de l’article “Viens danser…” qui suit. Les assemblages et des traitement supplémentaires ont ensuite été réalisés avec les logiciels GIMP et Inkscape.

Thérapie de couple

Pas plus tard qu’hier, il y a encore eu un clash entre Ana et Dig !

Ana, c’est ma personnalité « analogique » et Dig c’est ma personnalité « digitale » !

Ana c’est mon individualité à la ville et Dig mon originalité sur la toile.

Leur relation se révèle souvent compliquée voire toxique ! Leurs différences et leur complémentarité ne suffisent pas toujours à former un couple sans histoires. Bien entendu, très souvent il se délectent de leurs riches échanges et de leur parfaite complicité. Parfois ils tombent dans les bras l’un de l’autre et filent un bonheur parfait !

Leur duo a connu plusieurs séparations et ils ont frôlé le divorce. Ils n’en sont pas à leur première thérapie de couple. Dig a été envoyé en cure de désintoxication. Ana a été prié de suivre des séances de méditation. En général, chacun fait quelques concessions. Un terrain d’entente est trouvé et c’est reparti !

Ana reproche à Dig de dilapider trop de son temps dans le monde virtuel. Ana considère que cette jungle numérique composée de zéros et d’uns, manque singulièrement de chaleur humaine et d’authenticité. Et Dig n’envie pas une microseconde Ana d’avoir à subir frontalement ces tensions et ces intenses variations qui secouent le monde réel.

Il n’y a pas longtemps, Ana a fait une belle rencontre dans la rue. Dig de son côté s’est sérieusement entiché d’un profil sur un réseau social. Chacun a voulu imposer à l’autre son candidat potentiel à l’idylle et évidement, ça a donné lieu à une dispute…

Ana reproche à Dig d’abuser de leur identité et de leur image en faussant sa réalité. Ana n’apprécie pas que Dig laisse un peu partout des traces indélébiles de ses outrances. Dig accuse Ana d’être vieux jeu et ne cesse de lui répéter que pour preuve, il compte bien plus d’amis que lui…

>.<

Le diagramme du cœur

Aujourd’hui les laboratoires de recherches SunOf vous proposent le diagramme de Venn du cœur à quatre secteurs.

Ce type de représentation graphique peut vous être utile pour vous guider, dans le cas ou vous seriez toujours à la recherche du grand amour.

Il peut aussi vous permettre de procéder à une simple auto-analyse de vos réelles préférences et attirances dans l’unique but de mieux vous connaître.

Il n’est également qu’un simple jeu, qui peut se révéler amusant.

Attention ! Les laboratoires SunOf déclinent toute responsabilité en cas de dispute ou de rupture consécutive à une auto-analyse basée sur cet article ou effectuée en couple.

Règlement

Ce diagramme est entièrement libre et totalement ré-définissable par vos soins !  

Vous pouvez éliminer, ajouter et réorganiser à votre convenance tous les critères de base qui se trouvent dans les quatre secteurs de mon exemple. Vous êtes autorisé à ajouter des ” very ” devant les critères de votre choix ou de les souligner.

N’y figurent par exemple pas, les critères plus précis de préférences physiques, de niveau d’intelligence, ceux de milieu social, de niveau de réussite, de passions ou de compétences particulières, de richesse culturelle ou pécuniaire. Vous en trouverez très vite d’autres qui vous importent en priorité !

Le symbole du cœur qui rassemble vos préférences les plus importantes et qui sur mon exemple se trouve en plein centre du diagramme, peut-être lui-aussi déplacé à votre guise à l’intérieur de l’une des 8 autres intersections de secteurs.

Bonus

Si dans un deuxième temps vous deviez affiner votre recherche du grand amour ou pousser encore plus loin votre auto-analyse, sachez qu’il existe des diagrammes de Venn avec plus que quatre secteurs…

>.<

Baggage Claim

-Je vous souhaite la bienvenue en Enfer, très cher Monsieur !

-Bonjour madame ! Ho, vous êtes sérieuse ? Je viens d’arriver en Enfer là ?

-Mais oui très cher Monsieur ! Et je me présente : Je m’appelle Lucie F et je suis votre hôtesse d’accueil

-Eh bien , enchanté madame Lucie F ! Je vous avoue que je suis un peu surpris ! je m’attendais à un décorum beaucoup plus spectaculaire ici bas. Et puis, il ne fait vraiment pas aussi chaud qu’annoncé par ici ! Si on m’avait prévenu de températures ambiantes aussi fraiches, j’aurais emporté une petite laine voire même une doudoune…

-Oh nous avons l’habitude. C’est à cause de ces rumeurs fantaisistes qui circulent chez les vivants ! D’ailleurs, nous voyons la plupart des nouveaux arrivants débarquer en tongs, T-shirt, jupe courte ou bermuda ! Il y en a qui arrivent le cigare ou la clope au bec avec l’intention de l’allumer à la première flamme de brasier. Et très souvent, ils déboulent avec leurs grandes valises remplies de pognon. Certains ont tendance à confondre notre destination avec l’un ou l’autre de leurs lieux de festivités ou de vacances favori !

-Houlalà mais justement, vous faites bien de me le rappeler ! Vous pourrez à coup sûr me renseigner. Dites moi : Où donc se situe la zone de retrait des bagages ?

-Ah ! Je crains fort très cher Monsieur, que vous allez subir votre toute première déception infernale : Il n’existe aucun service de cette nature par ici ! Généralement, les bagages des nouveaux pensionnaires sont incinérés dans l’une de nos usines ! C’est un traitement certes désagréable mais indispensable, qui permet de générer les besoins en énergie nécessaire à procéder au transfert de nos invités !

-Quoi ??? Comment ??? Vous m’annoncez comme ça, à brûle-pourpoint, que vous avez déjà carbonisé toutes mes économies ??? Sans même m’en informer ni me demander mon accord au préalable ?!!

-En effet très cher Monsieur ! Depuis la grande glaciation des Enfers, tous les avantages matériels et les biffetons ont été bannis sur l’ensemble de notre territoire !

-Hé bien ! Heu… mais dites-moi madame Lucie F, vous n’auriez pas par hasard une paire de moufles à me prêter ? Je sens le bouts de mes doigts s’engourdir…

Je suis désolé très cher Monsieur, mais nous sommes malheureusement en rupture de stock de gants ! Le conseil d’administration et la direction du groupe ont été contraints de geler toutes les commandes et tous les futurs investissements jusqu’à nouvel ordre ! Nous devons améliorer notre indice de performance. C’est qu’ici bas vous comprenez, ce n’est pas de sitôt qu’on risque de manquer de pensionnaires ! Et nous pensons à nos pensionnaires, mais nous pensons également à nos actionnaires !

>.<

Tactilemoticon V1.0

Mon tout premier “smiley” tactile ! Il a l’air ravi, vous ne trouvez pas ?

Je débute alors je ne me fais pas trop d’illusions : il ne vont pas le retenir chez Unicode pour l’ajouter dans la série des emoticons officiels. D’ailleurs, je remarque qu’il faudrait que j’en fasse une version optimisée avec un index levé tourné vers l’écran (tactile) à hauteur d’yeux…

Ha ! Le tactilemoticon V2.0 est déjà en gestation… Et puis ensuite, il faudrait que j’en fasse une version féminine , une pour droitiers, une autre pour gauchers, une pour les ambidextres, une par couleurs de peaux répertoriées, une autre qui serait LGBT(+A à Z) friendly .. etc.. etc.. Pour ne pas discriminer ou froisser qui que ce soit ! Je risque de vite en arriver à la V300.0 !

Jusqu’ici je dessinais surtout au crayon de papier et/ou à la souris. Je ne suis jamais parvenu à passer à la tablette graphique : Celle qui n’est pas “directement collée sur l’écran”. J’en possède une, mais je crois qu’il me manque un pilote prérequis de la série “coordination” dans la jungle de neurones qui m’anime !

Sur la photo ci-dessus, il s’agit d’un PC de type “cahier” convertible en tablette, avec un écran tactile de 14” : un Pavilion X360 de chez hp. (La gamme X360 permet une rotation du clavier sur 360 degrés, autour de l’écran bien sûr …)

Une petite merveille qui mérite un peu de publicité !

>.<