Category Archives: Barbouillages (dessin)

Business model

Aujourd’hui, j’ai retrouvé dans ma pile d’ébauches de dessins, une simple annotation écrite : “Business Model”.

Je me suis souvenu m’être à un moment donné amusé de ce rapprochement facile entre “top model” et “business model” m’imaginant probablement un de ces jours prochains dessiner une top modèle juste un poil sexy en diable, étranglée d’une cravate plus vulgaire qu’un décolleté et lestée d’un attaché-case rempli de business (bons) plans…

Et puis en dessinant, je me suis rappelé que de nos jours, la malette d’affaires avait depuis longtemps été dématérialisée et les documents qu’elle contenait, digitalisés et envoyés dans de nuageux classeurs. Alors j’ai gommé de la scène l’embarrassante valoche.

Puis ma première “top modèle d’affaires” dessinée m’a semblé un peu rigide, limite coincée. Alors j’ai découpé le dessin en plusieurs morceaux et ai réinventé à la dame, une toute nouvelle dégaine en réorientant les morceaux de papier…

Une de ces dégaines que les top business modèles masculins qui passent le plus clair de leur temps à péter dans le fond de leurs grands fauteuils en cuir ne pourront à jamais, que leur envier…

 

Ne vous mettez pas ici à la recherche d'un quelconque message pour la planète. 
J'ai simplement laissé le champ libre à ma créativité après m'être senti 
cette semaine un peu débordé, bombardé de trop d'informations sur les réseaux 
sociaux et ailleurs... C'était comme souvent, juste ma manière de me défouler !

 

Le premier de classe

J’ai encore fait un petit tour aux archives et y ai retrouvé ce dessin qui n’avait jamais été publié.

Je ne vous rassure pas, ce petit bonhomme qui connaît les réponses, n’a rien en commun avec moi à l’époque de ma scolarité et je n’ai jamais été en mesure d’atteindre le statut, peu envié à l’époque, de numéro un, à part peut-être en rédaction. J’avais déjà une imagination assez fertile au bout de ma plume, mais également pour faire des conneries et chahuter, des talents précoces qui m’ont sacré recordman absolu de ma volée, en heures de sanctions punitives derrière la porte de la classe…

Des mises à l’écart sévères qui m’ont d’ailleurs fait manquer des cours importants, des leçons qui auraient radicalement pu changer mon avenir. C’est probablement pour cela, que je ne suis pas, par exemple, devenu professeur d’algèbre ou astrophysicien. Mais je dois bien avouer qu’aujourd’hui, je m’en tape.

 

Le Jouet démodé

Tu devrais peut-être enfin songer

A cesser de vouloir me manipuler !

Et me ranger derrière la vitrine

De mon emballage d’origine.

A cet âge là tu ne devrais plus jouer

Avec un vieux guignol désarticulé !

Allons, enferme-moi au fond de ta penderie,

Avec ta dînette obsolète et toutes tes Barbies

Hypnose Facultative

 

 

Salut toi !

Je vais m’éclipser de la surface d’internet durant une période indéterminée. Je suis en vacances. Pour combler cette période où tu pourrais te trouver en manque de petits délires, je t’envoie une bonne ration de “good vibes” hypnotiques et télépathiques et me réjouis de te retrouver dans pas très longtemps. Ne te ronge pas trop les ongles ou le frein n’est ce pas !

 

PS :

Je crois que Je vais commencer par aller m’acheter un appareil photo et basculer en mode  100% contemplatif. Et au fil de mes découvertes, je serai forcément saisi d’une irrésistible envie de ramener ma fraise ou de publier une photo sur mon blog, un peu à la manière de ces lugubres qui ne parviennent jamais à décrocher et traitent leurs e-mails professionnels durant la nuit ou en rognant sur leur temps libre ou leurs congés… A part ça, je n’ai pas de passeport biométrique. Celui que je possède n’est pas bio mais seulement “métrique”. Alors c’est râpé dans l’immédiat pour aller zoner en Arizona. Faudra que je fasse un saut au poste pour me faire encrer les empreintes digitales et arracher un cheveu et là tout de suite ça ne sera pas possible, parce que comme vous pouvez le constater je me bouffe les doigts…

 

Note : Trouver un titre moins naze à l’occasion

Un délice à la clé

Un dessin “minute” improvisé au crayon parce qu’il n’y avait rien de transcendant dans la boîte  à grimaces, se nourrissant du plus grand des hasards et de mes diverses inspirations du moment… Un brouillon ensuite développé en vectoriel accompagné d’un intense plaisir de créativité …

 

 

 

Une très jolie frimousse

 

Une très jolie frimousse, éclatante et fascinante, que je l’espère, je n’ai pas trop esquintée au fil de mes diverses expérimentations graphiques…

Il s’agit de l’actrice Kristen Stewart, dans une scène extraite d’un film publicitaire pour le nouveau parfum Gabrielle de Chanel, dans laquelle je la trouve, une fois de plus, d’une beauté à couper le souffle. Si vous ne la connaissez pas encore, ou juste pour le plaisir des mirettes, Je vous invite à aller apprécier sa  splendeur, intacte et en mouvement dans ce clip vidéo sur le tube.

..

Pour ceux qui n’auraient pas suivi ce type de délire depuis le début : Depuis quelques temps je m’exerce à transformer des visages connus en quasi noir et blanc. Ce genre de processus aiguise l’oeil du dessinateur…

 

L’obsolescence programmée du smiley

Fini de rigoler maintenant !

On fait tout péter et après on discute !

J’ai choisi, dans le but d’apprendre à faire des caricatures, de commencer par caricaturer une caricature ! Elle n’est pas très ressemblante, mais faudra faire avec. Et comme je suis de nature à être un tout petit peu hostile à l’égard des dictateurs, qu’ils soient en herbe ou confirmés, je me suis offert la fantaisie de refaire le portrait de celui qui s’amuse en ce moment à tester en grandeur nature, les derniers prototypes de feux d’artifice qu’il souhaite exhiber à son peuple lors sa toute prochaine fête nationale, en maître absolu du spectacle.

Il est vrai que j’aurais pu me laisser tenter de simplement dessiner un smiley attachant, affichant un sourire rondouillard et bon enfant, vecteur de bonne humeur et susceptible de détendre un poil l’atmosphère internationale, ou même de retenter de griffonner pour la énième fois une parodie tout sourire du joli Bradounet…

Mais de nos jours, les mimines radieuses ça ne paie plus ! Les smileys ça fait mou du cortex. L’étalage de joie et les débordement émotionnels ne font plus recette. Aujourd’hui, on préfère la grimace, la moue. On préfère vénérer les tronches de cake et diviniser les casse-couilles qui réussissent…

Alors j’ai décidé de ne pas rester le seul ni le dernier dans le déni. Je me plie avec effet immédiat à la vindicte, je m’achète une mise à jour ! Désormais, Je n’utiliserai ni ne dessinerai jamais plus de trombinette déridée ou à la bouche en cœur  ! Et même si ça me fait tout drôle, ça commence tout de suite : je me passerai d’ajouter le traditionnel émoticône à clin d’œil , ici à cet endroit précis !

 

Le porte-manteau insolite

Un curieux porte-manteau situé près de la porte, dans un vestibule,

A l’intention de votre toute personnelle interprétation.

Sortez, entrez, accrochez et emportez ce que vous voudrez !