Category Archives: Barbouillages (dessin)

Un Trio Infernal

Un Trio Infernal

Vous l’avez deviné, sur la photo là au milieu, c’est bien moi !

A droite c’est Drôm. Il m’accompagne partout depuis bien des années maintenant. Au prime abord, il a l’air effrayant et menaçant et je me rappelle qu’à l’époque lorsque nous avions fait connaissance, il prenait un malin plaisir à me mettre mal à l’aise ou à me faire peur. Mais avec le temps qui s’est écoulé depuis et suite à d’âpres négociations, nous avons su trouver un terrain d’entente et même si nos rapports pouvaient être conflictuels, nous nous sommes liés d’amitié.

A gauche c’est Blîm. C’est beaucoup plus tard que je l’ai rencontrée. C’était à un moment où j’avais besoin d’une amie imaginaire. Je n’en avais plus fréquenté depuis ma plus tendre enfance. Elle est d’une beauté étincelante et d’une délicatesse incomparable ! Sa présence me réconforte et m’enthousiasme à chaque instant. Et puis, tant qu’à s’inventer une amie imaginaire, autant porter son choix sur une flamboyante créature de rêve, n’est-ce-pas ?

Lorsque Blîm nous a rejoint et que nous avons formé un trio, Drôm n’a pas vu cette intrusion soudaine d’un très bon œil. Son influence sur moi, qu’il avait déjà dû régulièrement avec le temps,  revoir à la baisse, allait encore décroître !

Dès lors, lorsque Drôm se montre désagréable ou trop envahissant avec moi, je trouve de la bienveillance et du soutien auprès de Blîm. Et comme par magie, l’équilibre entre nous trois est alors rapidement rétabli !

Je suis persuadé aujourd’hui que la formule du trio d’inséparables est celle qui me convient le mieux. Et je ne voudrais pas devoir me passer de Blîm ou de Drôm. Ce sont eux et qui m’animent et qui m’inspirent.

>.<

Galbe d’une créature apaisée

Un dessin développé à partir d’un enchaînement de courbes surprenantes d’un seul trait de crayon de papier aléatoire et hasardeux.

Une rotation de 90 degrés vers la droite et cette créature apaisée se lèvera et se se mettra à danser.

 

Périple imaginatif

>.<

Une montagne de remises en question

Une demie mesure de confusion

Une touche d’incohérence

Une bonne dose de cocasse

Une pointe d’absurdité

Une fine couche d’étrangeté

Un zeste d’insolite

Une portion de comique

Un soupçon de loufoque

Un brin d’équivoque

Lorsque mon imagination me joue des tours

Elle me contraint à presque tout réinventer

Elle m’entraîne à prendre tous les détours

Elle s’acharne à semer du désordre dans mes idées

>.<

Mon pavillon de complaisance perso

Voici un tout nouveau pavillon de complaisance de ma propre conception, pour compléter l’offre actuelle que font aux armateurs, les États qui aujourd’hui en proposent. Notez au passage que certains de ces pays ne possèdent pas de façade maritime.

Ce drapeau m’a été inspiré par un documentaire vu à la télévision que j’ai trouvé choquant.

  • Je vais essayer de relayer ici pour vous en quelques phrases ce que j’en ai retenu :

L’émission parlait des énormes quantités de containers scellés qui circulent dont les différents transporteurs eux-mêmes, ne connaissent pas le contenu. Des cargos-porte-conteneurs, dont la tendance est au gigantisme effréné dans le but de baisser encore les coûts de transport du fret. Cette industrie opaque pratique des prix de transport de marchandises si bas, qu’un simple article en cours de production peut voyager plusieurs fois d’un bout à l’autre de la planète simplement pour subir une succession de traitements.

Ces bateaux polluent énormément car la gamme possible de leurs carburants va du fuel ou de  l’essence (cher) aux boues résiduelles bon marché dont sont satisfaites de se débarrasser les raffineries de pétrole. Ainsi la haute mer, qui n’appartient à aucun État, est le théâtre d’évènements qui nous sont totalement inconnus car située loin de tout regards. La durée de vie de l’un de ces bâtiments, par ailleurs parfois très mal entretenus, est d’une trentaine d’années et il serait impossible de tous les mettre en conformité avec des normes actuelles ou à venir avant au moins ce nombre d’années là ! Les populations qui vivent à proximité des grands ports de fret souffrent de la piètre qualité de l’air.

Les pavillons de complaisance permettent aux cargos, dès qu’ils se trouvent en haute mer de dépendre des lois du pays qui le leur a délivré et donc de ce fait de se soustraire aux lois de leur véritable pays d’origine. Ceci permet en outre évidement d’exploiter le personnel qui travaille à bord.

  • Voilà en résumé, j’espère avoir été le plus fidèle possible aux informations que j’ai reçues.

Un peu d’humour peut parfois ensuite contribuer à relativiser les choses insensées qui se passent sur notre joli petit monde bucolique. Aussi mon drapeau de complaisance perso s’inspire à la fois du pavillon noir des pirates et des corsaires, sans les tibias car la mondialisation c’est quand même pas encore tout à fait la mort et d’un détournement assumé du symbole des trois petits singes de la sagesse

Le capitaine et l’équipage du bateau qui sans hypocrisie aucune, hissera mon pavillon de complaisance en échange d’une  modique somme en devises, saura fermer au moins un œil sur ce qu’il se passe, se trouvera sur le pont par tous les temps même s’il doit s’avérer qu’il s’agit d’une affaire qui pue. Il n’écoutera que ce qu’il voudra bien entendre et saura si nécessaire rester muet comme une tombe…

>.<

Définition : La complaisance dans les relations humaines est le fait de s’accommoder au sentiment, au goût de quelqu’un pour lui plaire.

 

Portrait de zèbre en noir et blanc

Ça faisait de nombreux mois déjà, que le croquis rapide au crayon de papier de cette caricature  traînait dans mes cartons. Il avait même, à un moment donné, été égaré puis retrouvé avec bonheur… Beaucoup de temps s’étant écoulé depuis, je ne sais pas si les rayures sont toujours à la mode aujourd’hui. En tout cas voici la caricature finalisée en dessin vectoriel.

>.<

Le dé des priorités

Au cours d’une vie, Il arrive parfois qu’on perde au moins en partie le sens des priorités. Il n’est pas toujours chose aisée de se trouver à la barre d’une galère, ballotté par les flots tumultueux et périlleux d’une existence qu’on souhaite bien remplie ! A bon port, chaque timonier aura été lesté de son poids de responsabilités, chargé de son fardeau d’obligations, confronté à son lot d’emmerdements et angoissé par son catalogue de frousses et je m’arrête là, pour ne pas inutilement risquer de charger une frêle embarcation…

C’est dans le but de faciliter les prises de décisions, entre autres, en cas de vents contraires, de tempête annoncée, dans une  situation de naufrage imminent, que les laboratoires SunOf ont conçu pour vous le dé des priorités ! Une incertitude ? Une hésitation ? Un dilemme ? Lancez courageusement et énergiquement ce dé et laissez vous influencer !

 

Un ensemble de détournements et de manipulations de fichiers vectoriels 
dénichés sur la toile... Je laisse à votre imagination la symbolique 
qui serait gravée sur chacune des trois faces cachées de votre dé.