Category Archives: Griffonages (croquis)

Rétrospective d’une première rencontre

Rétrospective d’une première rencontre

>.<

Tu serais déjà là à attendre arrivée en avance

Tu jetterais continuellement un coup d’œil à ta montre

Tu serais impatiente que nous fassions connaissance

C’est ainsi qu’aurait pu se dérouler notre première rencontre.

>.<

De mon léger retard je commencerais par m’excuser

Puis me présenterais avant d’entamer la conversation

Ne manquerais pas de te remercier d’avoir souhaité m’inviter

Sans te blâmer pour avoir oublié de me lancer cette invitation.

>.<

>.<

La féline silhouette  
m'a été inspirée 
par un clipart déniché 
sur la toile

Attention relookage !

C’est sans faire appel à aucun intermédiaire et en exclusivité mondiale, cher lecteur de cet espace de créativité, que je te dévoile LE scoop de la semaine : Hier j’ai pris rendez-vous chez la coiffeuse et je suis ressorti totalement méconnaissable de son salon !

Sois tranquille, si nous devions un de ces jours prochains nous croiser par hasard dans une rue mal éclairée, c’est alors moi qui me manifesterai le premier par un geste amical en déclinant clairement mon identité. Ceci avant même que tu n’aies le temps de te juger piètre physionomiste !

Ça te la coupe peut-être un peu, mais j’ai bel et bien renoncé à mon épaisse crinière en pagaille du moins jusqu’à nouvel ordre ou imminente repousse. Et cette décision n’a pas été prise sur un coup de tête ni de crâne. La semaine dernière, j’ai soigneusement analysé les avantages, inconvénients et risques potentiels pouvant découler de ce remaniement de dégaine. Et ceci, sans prendre le moindre conseil auprès d’un spécialiste du relookage !

Il est vrai que j’aurais pu d’entrée de jeu me mettre officiellement à poil en publiant en primeur cette breaking news sur les réseaux sociaux et en mettant à jour ma photo de profil avec un cliché de ma récente métamorphose capillaire. Mais hélas, j’ai pour principe de ne pas vouloir être plus qu’il n’en faut de « mèches » avec ces fouineurs de tous poils, qui se permettent de passer toute notre substance au peigne fin. En procédant de la sorte, j’aurais peut-être pu m’éviter à l’avenir cette publicité répétitive pour des shampoings démêlants pour ne conserver que les réclames vantant des lotions retardant miraculeusement les préjudices fâcheux d’une calvitie. Les logiciels de reconnaissance faciale auraient immédiatement pu entreprendre de scanner ma trombine de ce jour en y incluant les données manquantes concernant la topologie de mes oreilles devenues visibles ainsi que procéder au recomptage du nombre de rides d’expression qui se cachaient, hier encore, derrière ma frange.

Heureusement je n’ai pas à me faire de cheveux blancs : Cette décision n’est irréversible que pour très peu de temps. Je troque pour une période d’essai, mon aspect d’hurluberlu surmonté de « cheveux aux quatre vents » contre une allure de quidam monté en gamme fraîchement coiffé comme un poney de concours.

Et au pire si ça se trouve, j’ai peut-être une tête à chapeau ? Mon potentiel succès auprès de la gent féminine est-il dès lors susceptible d’atteindre des niveaux records ? Voyons voir …

>.<

Comme je peine toujours à bien dessiner les tignasses de mes personnages, j’en ai profité pour réaliser à la va-vite cette illustration à la chevelure minimaliste pour fêter ma nouvelle coupe de cheveux ! Ça pourrait même inspirer favorablement quelques footballeurs vous ne trouvez pas?

>.<

Positive Béatitude

>.<

Ça faisait un petit bout de temps que je n’avais pas griffonné un petit personnage. Et c’est celui-ci qui s’est manifesté sur le papier. Son expression semble indiquer qu’il s’est mis en tête de vouloir refléter ma bonne humeur du jour…

Le croquis me plaît tel qu’il est. Alors j’ai décidé de le laisser dans l’état plutôt que de chercher à en peaufiner la finition.

>.<

Bonus

Une petite phrase qui m’est récemment passée par la tête et que j’avais notée : 

Lorsque tu as déjà perdu la boussole, il n’est pas chose aisée que d’en trouver une nouvelle qui ne s’affole pas au premier petit orage magnétique …

>.<

Un peu de mordant au bout des doigts

Un croquis d’exercice qui traînait depuis des semaines sur mon tableau d’affichage. C’est au cours de l’une de ces sessions d’effervescence créative, que j’avais improvisé ce brouillon sans trop me poser de questions sur les réalités morphologiques naturelles d’une dentition carnivore. Durant la soirée du lendemain, j’avais par hasard vu à la télévision un scientifique en blouse blanche décrire dans le moindre détail la composition de la mâchoire d’un crâne d’un singe. Fort de cet enseignement nouveau, j’avais fait vœu d’une ferme intention de refaire ce dessin au propre, mais cette fois-ci, en me basant sur une pré-étude réaliste. J’avoue qu’en fin de compte, j’ai plutôt renoncé à me lancer dans ce type d’expérience académique…

Et ma foi tant pis si les dentistes, les prothésistes dentaires et les otorhinolaryngologistes doivent tous en cœur s’esclaffer devant tant d’amateurisme… Je conçois facilement qu’on soit sur terre pour se bidonner mais aussi parfois pour serrer les dents !

Chacun aura compris que cette paire de ciseaux mordante n’a pas été conçue pour couper les cheveux en quatre, ni pour couper un cordon ombilical, ni pour couper une poire en deux. Elle n’est pas destinée aux chirurgiens, ni aux coiffeurs, ni aux passionnés de couture. Mais il se peut que votre fertile imaginaire saura trouver à cet ustensile incisif, une quelconque utilité … Et si c’est le cas, sachez que je ne me contenterai que de quelques modestes royalties et ne viendrai jamais fourrer mon nez dans vos affaires…

P.S. : Durant une courte insomnie, j’ai trouvé une possible fonction à l’ustensile incisif que j’ai dessiné : Il pourrait s’agir d’une paire de ciseaux destinée à certaines cérémonies d’inauguration. Par exemple pour couper une guirlande de saucisses en déclarant solennellement ripaille ouverte…

Une citerne pas si terne

En ce moment je ne parviens pas à être suffisamment satisfait de ma créativité ! Il existe quelques ébauches de dessins et de textes en cours de réalisation, mais je me sens incapable de finaliser et de publier quoi que ce soit de nouveau. L’un de mes buts initiaux à l’époque de l’ouverture du prédécesseur de ce blog, était d’apprendre à laisser évoluer et mûrir des idées, de laisser plus de place et de temps à l’autocritique, de réduire par étapes mon empressement naturel pouvant mener à bâcler un travail…

Et voilà que parfois maintenant, mon esprit autocritique augmenté me joue des tours !

Ceci est un dessin tout droit sorti de mes archives de plus de dix ans d’âge…

 

 

 

Trois chats de gouttière

Un dessin réalisé à l’arrache :

Je vous présente mes 3 chats de gouttière préférés :

De gauche à droite :

Rebrousse (Ouilisse), Crissetoune et Psycomiaou

Attention :

Ils griffent et ils mordent facilement les inconnus, surtout lorsqu’ils ne les reconnaissent pas ! 

Le reste du temps ils rôdent dans le secteur ou ils ronronnent dans le salon…

 

 

Le Type au Chapeau

Le type au chapeau_sunof.net

Travailler du chapeau

Une expression qui signifie ” avoir des troubles psychiques ( trouble qui se situe dans la boîte crânienne ) , être du genre à délirer, à être plus ou moins fou, taré, cinglé, cinoque, foldingue maboul voire même carrément siphonné “

Bien entendu, il s’agit de bien savoir différencier les bons barjots des mauvais fadas ! Car il y a des loufoques qui sont très utiles à la société. Le Roi en personne, en avait un perso, pour lui et sa cour. Faites l’essai pour vous faire la main, en enquêtant dans votre entourage et parmi vos proches : Vous devriez en trouver un sans problème. Mais attention, Il existe aussi des fous furieux ! Ne vous y frottez pas ! Ceux là, sont réservés aux experts.

Mais elle vient d’où cette étrange expression m’sieur ?

Les sels de mercure utilisés autrefois pour feutrer les chapeaux, intoxiquaient les chapeliers qui pouvaient ensuite souffrir de pertes de mémoire, d’insomnies, d’instabilité nerveuse et de petits délires en vrac, dans les cas les plus graves !

De nos jours, cette expression aurait été remplacée par : Fermenter de la casquette

Merci au Wiktionnaire, sans qui ce petit travail du chapeau n’eût point été possible !

Objet Volant Mal Identifé

HB-SUNOF.NET.svg.

Bidouillage graphique sur brouillon de papier de mauvaise qualité

Jeté à la truelle et tartiné à la brosse à dent

.

Travail minimaliste, inspiré par un intense sentiment de liberté

Du genre de ceux qui te font oublier ton parachute au vestiaire !

.

The Poor Man’s Midlife Crisis Bike

SOLEX CHOPPER_SVG

The Poor Man’s Midlife Crisis Bike

Si tu es désargenté à cause de la crise économique et subis également de plein fouet une autre crise, celle de la cinquantaine, j’ai conçu ce pur-sang du bitume à ton intention !