Category Archives: Montages (bidouillage photo)

Image abstraite [ Ne penchez pas la tête vers la droite ]

Ce n’est pas que j’envisage particulièrement de m’adonner à l’art de la contraction du réel ou que je veuille absolument souligner les déchirures du monde extérieur mais ce matin, j’ai trouvé par hasard ce cliché un peu abstrait dans la galerie de mon smartphone. La photo a du être prise lors d’une mauvaise manipulation de ma part. Et ma foi, je lui ai trouvé un petit quelque chose d’intéressant …

Et il y a une tradition à faire perdurer sur ce blog : On doit pouvoir y trouver tout et n’importe quoi et il doit y avoir à boire et à manger comme on dit …

Le grand vase

Un “grand vase” que j’ai récemment pu découvrir derrière une vitrine d’un musée et dont le motif décoratif m’a beaucoup plu. Je n’avais à la base réussi qu’à en faire une photo très pâlichonne et floue et ai malheureusement, totalement sous le charme de l’objet, oublié d’en lire la fiche technique. C’est pourquoi je n’en connais ni la provenance, ni l’époque, ni même si ça s’appelle vraiment “un vase” …

 

One smiling fish

J’ai longuement hésité a poster cette tentative de bricolage graphique, réalisée à partir de l’une de ces photos ratée d’aquarium de restaurant…

Sur la prise de vue originale, on peut distinctement me voir dans les reflets du verre de l’aquarium avec mon smartphone blanc à la main… Il aurait fallu passer plus de temps à la retravailler pour obtenir un résultat plus convaincant…

Mais au final, je me suis dit que c’est la mine réjouie de ce poisson de se faire photographier qui reste l’élément le plus important… Surtout que les deux autres à côté, ils tirent un peu la tronche…

Le zèbre rouge

Un zèbre rouge que j’ai eu la chance de pouvoir photographier au Zoo de Los Angeles. Il s’agit là d’un spécimen rare (probablement le dernier en activité) d’une espèce en voie de disparition. Bien qu’il soit avec certitude un lointain descendant des zèbres à la robe de couleur gris-ardoise, on ne sait pas, au stade actuel des recherches, s’il s’agit du résultat d’une tentative (dont la nature détient le secret) d’une mutation colorimétrique destinée à le rendre moins appétissant aux yeux des grands prédateurs de la savane où, s’il s’agit à la base, de la conséquence d’une forme de déviance alimentaire. On soupçonnerait une lignée de zèbres insoumis. récalcitrants à l’idée de se satisfaire toute une vie durant d’une alimentation herbivore, qui serait à l’origine de cette coquetterie pigmentaire. On est cependant tout à fait au clair aujourd’hui, que le plat préféré du zèbre rouge du Zoo de Los Angeles est un grand plateau de crevettes aux piments accompagné de tomates farcies au thon rouge. Le tout évidement agrémenté d’une bonne “chproutzée” de Ketchup.

Conciliabulle

Montage réalisé à partir de deux photographies prises un peu à l’arrache dans un aquarium cylindrique situé à l’entrée d’un restaurant. Le matériel de base manquait cruellement de netteté, mais ça pourrait à l’avenir servir de base pour la réalisation d’une peinture sur toile …

La nuit, je choisis le gris

Ne m’approche pas, non n’insiste pas !

Je ne m’allongerai pas tout près de toi

Je m’en vais rôder dans le secteur toute la nuit

Enveloppé dans la sobriété de mon costume gris

..

Ne me dorlote pas, voyons ne t’obstine pas !

Je ne peux pas rester pour ronronner dans tes bras

Je dois sortir me lustrer les moustaches avec désinvolture

Dissimuler ma curiosité sous le châssis des voitures

..

Ne me caresse plus, allons ne t’acharne pas

Je ne partagerai pas ta paresse soudaine sur ce sofa

Je m’en vais au dehors pour discrètement frôler des murs

Miauler ma fausse mélancolie en haut des toitures

..

Le chat est une image graphistouillée par mes soins, qui est basée sur une photo  
en couleurs dénichée sur internet pour laquelle j'ai eu un sérieux coup de cœur, 
et puis l'inspiration pour le texte, elle s'est insufflouillée d'elle même 
au travers de l'image graphistouillée... Mais cette fumeuse explication est 
peut-être un peu embroustillée...