Category Archives: Usages ( Dégaines et attitudes )

Attention encravatés !

En parcourant un article de presse, je suis tombé sur un terme que je ne connaissais pas. Le papier faisait allusion à une catégorie d’individus bien fagotés mais peu recommandables, qui étaient désignés par “les encravatés“. J’avais déjà entendu parler des encagoulés, mais jamais encore des encravatés, que jusqu’ici, je surnommais les « encravateux ».

J’avais été prévenu que l’habit ne fait pas le moine, que le costume ne fait pas le super-héros, que l’accoutrement ne fait pas le gentilhomme, que la défroque ne fait pas le mousquetaire ! J’avais également été prévenu que les temps changent ! Par exemple, il était une fois où il y avait des chances qu’un jour un encagoulé fasse irruption dans l’agence d’un encravaté dans le but de le truander ! La fonction de chaque protagoniste porteur de l’un ou l’autre de ces accessoires vestimentaires était claire. A notre époque, c’est devenu plus compliqué, parce qu’il peut arriver qu’on tombe sur un encravaté-encagoulé et qu’on se laisse encore surprendre (ou impressionner) par la combinaison des deux dans un unique individu.

>.<

Alors, j’ai jugé opportun de me livrer à un peu de prévention. Simplement pour que sur notre route, on n’oublie jamais trop facilement, qu’un encravaté, ça peut aussi nous enfumer, nous entourlouper et nous entuber !

>.<

Pirates de l’air…

Pirates de l’air…

>.<

Pillards de l’eau, que nous buvons

Pirates de l’air, que nous respirons

Voleurs du feu qui nous réchauffe

Ravisseurs du vent qui essaime

Prédateurs d’éléments

Usurpateurs de graines

Imposteurs de nature

Profiteurs de réserves

Contrefacteurs d’évolution

Maraudeurs de fruits

Écumeurs d’âmes

>.<

Chers passagers, merci de nous accorder votre attention,

Nous nous trouvons à quelques heures de vols de notre destination

Il semblerait même qu’avec un peu de malchance

Nous atterrirons avec plusieurs heures d’avance …

>.<

Aujourd'hui, mon inspiration vagabonde m'a entraînée 
vers un monde nettement moins optimiste que celui 
habituellement rassurant que j'ai le plaisir 
d'explorer... C'est qu'il y a des jours comme ça, 
où à moi aussi, l'excès d'optimisme peut 
me paraitre chiant et n'a plus lieu d'être 
durant au moins une minute...  

Le promeneur au chapeau

C’est au début de cet été, que j’ai croisé le chemin de cet homme.

Il déambulait en tenant son chapeau de cette manière …

Mais ce n’est que bien plus tard que j’ai pu faire sa connaissance,

En étudiant de plus près la photo ratée que j’avais prise à cet instant.

C’était un soleil couchant en bord de mer à un contre-jour …

L’homme se tenait là, aux frontières de l’invisible, tapis dans l’ombre

C’est la teinte de son couvre-chef ainsi porté en évidence,

Qui a attiré mon attention et qui m’a incité à le mettre en lumière

Obsession compulsive #53[28]

-Silence !

-Moteur !  ça tourne !

-« Obsession compulsive » Séquence 53, prise 28

-CLAP !


-Une fois de plus, tu as l’air d’être un peu ailleurs ! A quoi penses-tu encore ?

-Oh c’est toujours ce fort sentiment qui ne cesse que de me hanter !

-Puis-je entreprendre quelque chose, afin d’altérer ton tourment ?

-Ah non, je préfèrerais s’il te plaît que tu ne m’amputes pas de ce plaisir …


-Coupez !

-C’est dans la boîte ! La prise était bonne ! Mais on va la refaire …

 

L’obsolescence programmée du smiley

Fini de rigoler maintenant !

On fait tout péter et après on discute !

J’ai choisi, dans le but d’apprendre à faire des caricatures, de commencer par caricaturer une caricature ! Elle n’est pas très ressemblante, mais faudra faire avec. Et comme je suis de nature à être un tout petit peu hostile à l’égard des dictateurs, qu’ils soient en herbe ou confirmés, je me suis offert la fantaisie de refaire le portrait de celui qui s’amuse en ce moment à tester en grandeur nature, les derniers prototypes de feux d’artifice qu’il souhaite exhiber à son peuple lors sa toute prochaine fête nationale, en maître absolu du spectacle.

Il est vrai que j’aurais pu me laisser tenter de simplement dessiner un smiley attachant, affichant un sourire rondouillard et bon enfant, vecteur de bonne humeur et susceptible de détendre un poil l’atmosphère internationale, ou même de retenter de griffonner pour la énième fois une parodie tout sourire du joli Bradounet…

Mais de nos jours, les mimines radieuses ça ne paie plus ! Les smileys ça fait mou du cortex. L’étalage de joie et les débordement émotionnels ne font plus recette. Aujourd’hui, on préfère la grimace, la moue. On préfère vénérer les tronches de cake et diviniser les casse-couilles qui réussissent…

Alors j’ai décidé de ne pas rester le seul ni le dernier dans le déni. Je me plie avec effet immédiat à la vindicte, je m’achète une mise à jour ! Désormais, Je n’utiliserai ni ne dessinerai jamais plus de trombinette déridée ou à la bouche en cœur  ! Et même si ça me fait tout drôle, ça commence tout de suite : je me passerai d’ajouter le traditionnel émoticône à clin d’œil , ici à cet endroit précis !

 

Le djipster

Cette année pour Carnaval, cet abruti de Jean-Kev,

n’a rien trouvé de mieux que de se déguiser en djihadiste !

Mais qu’est ce qu’il peut être con des fois, ce Jean-Kev !

Spare Smile for free ( Sourire de Secours Gratuit )

 

Dans l’idéal, nous sommes bien d’accord, vous ne devriez jamais

Vous trouver en situation de pénurie de sourires !

 

Les nouveaux maniaques

Dans le meilleur des cas, ajoutez en arrière plan le décor du véhicule de transport public de votre choix. Autres options possibles : Votre salle à manger, votre restaurant préféré etc …

 

.

La Théière du Fou ( Bishop’s Tea Pot )

la théière du fou_sunof.net

Vous me croirez sans doute devenu complétement fou

D’avoir pu soudain me montrer si cavalier avec vous !

.

Mais j’ose imaginer qu’une audacieuse mise en scène

Pourrait vous faire oublier que vous êtes ma souveraine !

.

Qu’au plus vite nous trouverions cachette en haut d’une tour

Pour damer ensemble le pion aux obstacles à notre amour

.

Mais point de tapage si ma cour, Ô grand malheur vous déclineriez

Je materai mon sentiment d’échec en ingurgitant ma tasse de thé…

 

 

 

La Priorité Numéro Deux

priority number two_sunof.net

Aujourd’hui juste comme ça pour changer

J’ai mis du désordre dans mes priorités

Le bleu

Le bleu_Sunof.net

Cela faisait quelques temps que je n’avais plus lâché de petit délire frais de saison,

Cueilli si possible à maturité dans la serre la plus fertile de mon jardin secret.

Le dessin ci-dessus, a été récolté aujourd’hui même et je le reconnais : un peu à la va-vite,

Il avait été semé et a germé l’été dernier, suite à une discussion avec mon frère.

( C’est lui qui m’a prêté sa grande échelle )

Notre échange estival donc, portait sur le fait de grimper un à un les échelons

Accompagné de la patience nécessaire, pour atteindre un but.

Plutôt que de prendre un billet de téléphérique, voler une fusée, se bricoler une catapulte.

( J’en rajoute probablement un peu là, droit planté dans mes bottes maculées de terre… )

On peut appliquer le principe de l’échelle à une carrière professionnelle, au long apprentissage d’une discipline artistique, à la découverte d’une passion quelconque ainsi qu’à sa perception des choses de la vie ! Et j’en passe, je le reconnais : un peu à la va-vite.

On pourrait aussi adroitement se laisser glisser d’une échelle parallèle à une autre.

Et une fois le centre de la cible là-haut touché du doigt,

Une autre échelle providentielle ou bienvenue, se dressera.

Parce qu’un bleu, il faudrait toujours le rester un peu.

A part ça, ces temps-ci après avoir vécu une période riche en explorations diverses,

J’aurai bientôt quelques dessins aujourd’hui encore en chantier à vous présenter !

Et puis aussi je le crains, pas mal d’histoires curieuses à vous raconter !

Mais là je m’en retourne dans ma serre, avec mon arrosoir rempli à ras bord

Et dois malheureusement vous laisser, je le reconnais : un peu à la va-vite.