Le livre ouvert


Aujourd’hui, je vais revisiter avec vous, un chapitre historique de mes mémoires. Vous l’aurez sans doute compris, il m’arrive de transformer des souvenirs qui me hantent en récits ou en idées de fiction. C’est une manière comme une autre pour moi de traiter ces réminiscences et de leur faciliter l’obtention d’un droit de passage vers l’oubli.

Il y a bien des années, lors d’un tête-à-tête, une personne pour qui j’avais beaucoup d’estime, m’a lâché qu’on pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert

Cette affirmation aussi soudaine que déconcertante m’avait prise au dépourvu. L’importance que cette phrase aurait à ses yeux, dû trouver dans le fil de notre conversation, m’avait sans doute échappé. Surtout qu’elle venait d’une créature tout juste âgée à l’époque d’une vingtaine d’années mais aussi d’une quinzaine de moins que moi.

Selon ma vision des choses à cet instant, la brièveté de son vécu d’adulte ne lui aurait jamais permis d’être en mesure de saisir toute la complexité du roman qu’elle avait devant les yeux !

Puis dans mes coutumières divagations imagées, je l’ai vue parcourir le résumé d’accroche imprimé au dos d’un livre ouvert posé à l’envers sur une table. Ceci bien entendu, sans n’avoir jamais encore eu vent de l’existence sur une étagère d’ouvrages antérieurs publiés par le même auteur.

Sur le moment, j’ai pensé opportun à mon tour me servir d’une grande phrase percutante en guide de réponse. Quelque chose dans le genre : – Si tu crois sérieusement à ce tu viens de me dire là, tu te fourres le doigt dans l’œil jusqu’au fond du crâne ! Mais j’ai préféré étouffer toute riposte cinglante et désobligeante. Mon expérience des rapports humains m’a rappelé à temps que les “petits” lecteurs, ont une fâcheuse facilité à traiter les gens de trou du cul, dès lors qu’on les a égratignés !

En définitive, je l’avais très mal pris ! Était-ce une mauvaise interprétation de ma part ? Était-ce une simple maladresse de sa part ? Était-je une fois de plus en présence de l’une de ces personnes qui veut péter beaucoup plus haut que son cul ? Quelqu’un d’aussi jeune, qui me sent si aisément résumable peut-elle vraiment me convenir ? Dans le doute, j’ai logiquement comptabilisé cet incident dans la colonne des erreurs de jeunesse à pardonner vite.

Moi j’aurais volontiers aménagé le temps nécessaire à jeter un coup d’œil intéressé aux divers volumes que cette personne avait déposé dans sa bibliothèque. Et il me paraît réaliste et acceptable que ce type d’exploration, peut déjà en dire long sur son détenteur.

Beaucoup d’eau a depuis coulé sous les ponts, mais suite à cet épisode aujourd’hui prescrit, j’évalue régulièrement si les personnes que je côtoie m’ont eux-aussi bouquiné à la va-vite. S’ils me perçoivent eux aussi en livre de poche dévorable en un jour ou me prennent carrément pour une bille bien transparente. Et Il m’arrive d’entrevoir leur « naïfomètre » mal réglé s’affoler d’inquiétude ou de plaisir. Parmi les diverses attitudes observées, certaines peuvent dépasser l’imagination ! Aujourd’hui je prends ces situations là bien plus à la légère et je m’en amuserais même un peu. Je crois que la meilleure réponse à leur offrir est un silence, une belle page blanche. Il semblerait que tout cela soit tellement humain ! En même temps, j’ai tellement aucunement l’intention de changer de lisibilité !

Après tout, ce n’est probablement en grande partie que de ma faute. Le livre ouvert est un titre qu’on m’attribue peut-être volontiers parce que je suis quelqu’un d’ouvert et qu’il m’arrive trop souvent de (trop) parler comme un livre !

Epilogue

Chers lecteurs, un exemplaire de l’intégrale des livres de ma vie, si elle vous intéresse vraiment, est à votre disposition. Priorité sera donnée à ceux ou celles dont l’intention serait de tous les ouvrir et à toutes les pages pour les lire ou pour les relire. Il me serait d’un grand plaisir que ce ne soit si possible, pas trop en diagonale ni en sautant la moitié des chapitres !

< FIN DE CE CHAPITRE LA >

>.<

Une belle rencontre sur un banc public

Ce matin j’ai rencontré une féline faisant promenade loin de sa gouttière, qui ne semblait pas le moins du monde effrayée par l’indiscrétion de l’objectif. Elle se savait photogénique, avait le sens de l’harmonie des couleurs et ceux de la séduction et de la pose. Il m’a été difficile de faire un choix sur la meilleure photo d’elle à publier. Merci pour ce moment magique, féline beauté !

>.<

Pas cousu de fil blanc

Il y a quelque jours,

J’ai recousu deux nouveaux boutons sur mon manteau (authentique).

Plus tard, captif d’une parenthèse de fantaisie,

M’est apparu une vision soudaine de ceci.

>.<

Bien plus tard encore,

J’en ai extrait de la substance pour quelques rimes

Mais pour l’instant,

Le texte en question me paraît trop décousu…

>.<

SiliconMan

Aujourd’hui je suis très content parce que je me suis découvert un super-pouvoir ! Ça n’est pas précisément celui que je convoitais au départ, mais je vais me faire la main avec celui-ci. Je passerai prochainement commande d’un « upgrade kit » ! Et puis dans ce monde lourd de dangers, une habileté positive quelle qu’elle soit, ça ne se refuse pas !

L’aptitude particulière, dont je suis dès lors l’heureux détenteur, est celle de fendre le verre par la seule maîtrise du regard et de l’esprit !

Vous vous interrogez sans doute à quoi pourra bien me servir ce pouvoir particulier ? Pour l’heure, je ne pourrais pas encore vous fournir de réponse valable. La seule idée que j’en possède un, me convient très bien parce qu’il me rend plus fort ! On verra bien s’il faudra un jour m’en servir pour une noble cause.

Cela faisait quelques semaines déjà que j’avais remarqué que le parebrise de la SunMobile présentait une fêlure récente d’une dizaine de centimètres partant du coin inférieur côté conducteur. A chacun de mes passages derrière le volant, je surveillais l’éventuel prolongement du dégât.

C’est aujourd’hui en circulant sur l’autoroute que ma compétence hors du commun m’a été révélée ! A l’instant où j’évaluais visuellement le possible déploiement de la fissure, voilà qu’elle se met à s’allonger lentement, un peu comme au ralenti. Le nouveau tracé s’est interrompu côté passager aux trois-quarts de la largeur de la glace, au moment même où mon regard s’est à nouveau concentré une seconde sur le point de fuite de ma route !

Lors de la prise en mains d’un pouvoir naissant, on ne maîtrise évidement pas tous ses paramètres ni tous ses effets. Mais je ne peux que me réjouir du jour où je ne serai plus un novice et serai à même de reproduire à volonté ce phénomène en traçant cette fois des yeux dans la matière, une ligne parfaitement horizontale voire même un joli motif décoratif !

Le nom d’emprunt de SiliconMan était encore libre. J’ai décidé de ne pas trop attendre pour le réserver, notamment en prévision de la suite complète des pouvoirs que je convoite.

Le silicium (silicon en anglais) est l’élément le plus abondant sur terre après l’oxygène. On le trouve en grandes quantités sous forme de silice dans le sable et donc aussi dans le verre ! Et puis le silicium est également très présent dans les composants électroniques, une technologie dans laquelle j’ai acquis une solide formation au fil des années. Tout cela augure de fort réjouissantes perspectives pour une super évolution !

Je ne sais pas si je pourrai vous raconter un jour la suite de mon histoire. Je vais devoir faire mes expériences, ne jamais baisser les bras et analyser la progression possible de ma maîtrise de ce pouvoir. Je dois également déterminer s’il faudra, comme d’autres, entrer costumé et masqué dans l’anonymité et agir dans l’ombre…

>.<

Important : Le fait que je vous ai mis dans la confidence, n’est en aucun cas une raison valable pour à l’avenir me mettre chaque bris de glace sur le dos …

>.<

La Porte du Canal

Ce matin, j’ai retrouvé ce brouillon griffonné au crayon de papier dans mes archives. Aucune idée de quand il date. Cet endroit existe-t’il vraiment ? Toujours est-il que ce dessin m’a plu alors j’en ai profité pour me défouler un peu en le mettant à l’encre de Chine.

Une réalisation qui avait avant tout pour but de fermer la porte d’une courte mauvaise passe que je viens de franchir couplée à l’ambition de réparer une panne d’inspiration et de motivation qui en découle…

>.<


Après la pluie …

Une improvisation picturale instinctive à l’aquarelle “épaisse” réalisée il y a déjà quelque temps.

Je projetais encore de la finaliser, mais ça ne devait être qu’un simple exercice pour me défouler, destiné à atterrir au fond de la corbeille. Au final le résultat est pas trop mal… Alors j’ai préféré ne plus y toucher. ( Le rendu de l’original est plus flashy , plus orangé )

>.<


Tic -Tac.. KabOom !

L’autre jour, je me suis senti à la limite de l’implosion. J’ai appelé d’urgence à mon secours le service de déminage.

Le démineur qui s’est présenté à ma porte ne portait ni casque ni équipement de protection. Il n’était équipé que d’un simple harnais enroulé autour de sa taille.

Je lui demande : –Vous n’avez pas apporté de protection anti déflagration ?

Ce à quoi il me répond : -Pas besoin Monsieur ! Au téléphone, vous m’avez parlé de risque d’implosion. Une implosion, c’est comme une explosion mais qui est tournée vers l’intérieur. Alors durant cette intervention, pour assurer ma sécurité, je dois uniquement m’arrimer par exemple à votre canapé. Ainsi, si vous deviez imploser (ce que bien sûr je ne vous souhaite pas) , je ne serai pas aspiré à l’intérieur de votre corps, vous comprenez ?

-Ah eh bien vous me rassurez un peu vous concernant. Mais vous avez avec vous toute la quincaillerie nécessaire pour désamorcer mon inconfortable situation ?

-Cher Monsieur, vous avez devant vous le spécialiste en tout type de feux d’artifices au bénéfice d’une longue expérience… Mais chaque minute compte alors ne nous laissons pas distraire : Le dispositif de mise à feu est il une minuterie, une mèche lente, un détecteur de mouvement ou autre chose ?

-Ni l’un ni l’autre ! C’est juste mon épouse. Hier déjà, ça sentait le gaz entre nous à la maison et ce matin elle m’a encore dangereusement amorcé l’étoupille. J’ai tenté au mieux de conserver ma placidité naturelle, mais la pression a considérablement augmenté et ça a failli péter ! Ensuite, ça s’est mis à bouillonner sévère dans ma cafetière, d’où mon inquiétude à la base de mon appel de détresse !

-Je vois, c’est un classique ! Vous avez choisi de laisser passer l’orage pour ne pas en arriver à l’extrémité de devoir laisser exploser une colère ! Il s’agit bien de cela n’est ce pas ?

-Oui absolument !

-Alors votre auto-diagnostic me semble correct ! D’ailleurs, je n’entends aucun tic-tac et je n’aperçois nulle part de jolis fils torsadés ou colorés que je pourrais sectionner !! Soyez en sûr, c’est bel et bien d’une menace d’implosion qu’il s’agit ! Mais laissez-moi tout de même encore vous examiner de plus près…

-Vous comprenez, j’ai cru que je me désintégrais quand mon détonateur s’en est allée en coup de vent en claquant la lourde très fort ! C’était une sacrée déflagration ! J’en ai ressenti le souffle jusqu’au plus profond de mes boyaux ! Ensuite, j’ai évidement redouté le déclenchement d’une réaction en chaine

-Alors, excusez moi de vous couper la parole, mais c’est curieux : J’ai beau chercher partout, je ne détecte pas la moindre soupape de sécurité chez vous. Vous n’êtes pas tout à fait aux dernières normes, cher Monsieur ! Ce n’est pas prudent ! Si vous deviez imploser juste là, maintenant, votre assurance ne rembourserait probablement pas la totalité de la réparation des dégâts !

-Oh vraiment ? Je n’en avais pas conscience !  

-A votre place, je ne tarderais pas trop à vous faire poser une ou deux soupapes anti-implosion ou alors, en même temps si ce n’est pas une vraie bombe, je me séparerais au plus vite de ce détonateur qui me paraît très instable et qui pourrait encore dans le futur, être une menace sérieuse pour tout ou partie de votre intégrité physique …

>.<

 
Les personnages et les situations de ce récit sont purement
fictifs ! Toute ressemblance avec des personnes ou des
situations existantes ou ayant existé ne saurait être que
fortuite. Vous êtes donc autorisé à exploser de rire ! (EXPDR)

La promenade dominicale

arc en ciel

Dis mon poussiéreux crapouillot d’amour. On pourrait sortir se promener un peu ? C’est dimanche et il y a un beau rayon de soleil…

– Mais ma remuante biche en nougat, regarde dehors, il pleut comme vache qui pisse de bon matin !

Ho mais l’antique pachyderme paralysé que voilà ! Tu me réponds cela parce que tu ne veux pas décoller ton arrière-train du canapé !

– Ecoute ma grosse limace engourdie, si tu ne distingues plus les gouttes de la pluie, c’est qu’il te faut une paire d’épaisses lorgnettes !

Dans tous les cas, j’y vois suffisamment clair pour pouvoir contempler en détail toute la splendeur de ta mauvaise foi, vestige d’athlète rouillé !

– Mais tu devrais y aller seule ma cocotte amphibie, faire cette excursion sous ce déluge, et moi je resterai là, prêt à organiser une colonne de secours et à alerter la police fluviale…

Je crois que je vais renoncer, car j’ai bien trop peur, cher prince charmant périmé, que tu ne puisses pas réunir les forces nécessaires pour parcourir les six mètres qui te séparent du combiné téléphonique !

– Ah enfin mon ensorceleuse défraîchie, tu entends mon appel à la prudence, et te résignes à ne pas aller braver cataclysmes et inondations ! Te voilà revenue à une attitude sage et avisée !

Oui finalement je vais rester au sec, au pied de l’imposant mur étanche de ta perfidie, mon inamovible fossile adoré. Mais je t’avoue que par le passé, je t’ai connu plus sensible aux plus timides des rayons de soleil !

– Je te suis reconnaissant de ne pas me laisser seul ma grosse dinde antédiluvienne. Tiens, pendant que tu te sens animée par toute cette prodigieuse activité, tu ne pourrais pas aller me chercher une bière fraîche dans le réfrigérateur ?

>.<

Republication d’une tranche de vie sortie des archives

Pourrai-je encore être là moi aussi l’année prochaine ?

Je n’imaginais pas revivre un jour des chutes neige aussi importantes qu’en ce moment !

C’est une expérience à la fois très embêtante et absolument délicieuse !

Réchauffer la planète ? Moi je suis contre !

>.<

Délires similaires dans le passé :


http://sunof.net/blog/lhibernation-mais-quest-ce-que-cest-quoi

http://sunof.net/blog/un-epouvantail-en-hiver/

Mystérieuse et furtive

>.<

Attitudes audacieuses

De moi tu ferais ton passager clandestin

Tentation mystérieuse

Tu sais que tu pourras toujours t’en repentir demain

>.<

Tempérament alchimique

De toi je ferais mon aventurière sans lendemain

Nature énigmatique

Je sais que je ne pourrai jamais m’en réveiller serein

>.<

Approche impertinente

Tu arrangerais une opportunité de nous revoir

Rencontre troublante

Tu sauras m’avouer un jour que ce n’était pas un hasard

>.<

Fascination imprudente

Je consentirais à ce que tu me fasses prisonnier

Ivresse insolente

Tu sais que tu ne voudrais pas me laisser m’évader

>.<

Sensations brûlantes

Je chercherais à multiplier nos escales intimes

Passion ardente

Tu feras du visiteur confidentiel ton partenaire légitime

>.<

La couleur périmée

>.<

L’herbe est plus verte

Là où elle pousse encore

La terre n’est pas inerte

Là où elle respire encore

La pluie n’est pas infectée

L’atmosphère pas contaminée

Là où l’herbe est plus verte
encore

>.<

Note : Le disque de couleurs ci-dessus (incomplet ici pour cause de futur 
incertain) provient de l'article de Wikipedia qui traite des couleurs
complémentaires. En résumé, si vous souhaitez qu'une combinaison de couleurs
claque à l’œil, vous associez la couleur de votre choix avec celle qui se
trouve juste en face sur le disque.


Vilain mousticot !

Musique : Celle du générique de début de la série télé Dexter

La police scientifique a trouvé un insecte mort à l’intérieur d’une voiture volée.

Le prélèvement ADN effectué sur l’insecte leur a permis de clairement identifier le coupable du vol de ce véhicule ! Les preuves accablaient le moustique à 99.89% ! Si vous aussi, à l’instar de cet insecte, êtes sur le point de commettre un larcin, soyez prévenu que de nos jours, les moyens dont dispose la police pour vous coincer ont fortement progressé !

Avec la prolifération des tests ADN pour raisons médicales, si votre grand-père, votre demi-sœur ou votre petit-fils font un jour l’un de ces tests, les enquêteurs seront en mesure à partir de son échantillon de remonter le pédigrée de votre matériel génétique et vous mettront tôt ou tard le grappin dessus !

Alors faites comme vous le sentez, mais je crois qu’il sera désormais préférable de la louer ou de l’acheter plutôt que de la chourer cette caisse…

>.<

Il y a aussi d’honnêtes moustiques qui en été, vont à la plage comme tout le monde !

>.<

L’insecte qui a du piquant, est un thème récurrent sur ce blog :

Sur le fil de mes coïncidences

>.< 

Attirance

>.<

Regarde un peu comme elle danse

En équilibre sur le fil des coïncidences

Observe un peu comme elle s’avance

En suspension au-dessus des confidences

Contemple un peu avec quelle élégance

Elle capte toute ton attention de sa présence

>.<

Accessible

>.<

Secoue-toi un peu et ne reste pas impassible,

En farouche inconnu engourdi en terrain sensible.

Imagine encore que tu ne tenteras pas l’impossible,

Enlisé dans un sentiment de rêve inaccessible.

Réalise avec quel manque d’assurance perceptible,

Tu n’auras pas saisi cette chance de t’estimer crédible.

>.<

 
Un texte et un dessin inspirés par une magnifique jeune femme
funambule, qui porte si bien des chaussettes jaunes..
Elle m'a permis sans qu'elle n'en ait conscience d'en apprendre plus
sur le mystère des coïncidences, qu'on appelle la synchronicité..

Il m'arrive d'avoir du mal à gérer le flot de coïncidences
qui peut découler d'une surabondance d’observations.
Lorsque cela m'arrive, les mathématiques ne faisant
pas partie de mes points forts, cela fausse tous les résultats
de mes calculs de probabilités..