Tag Archives: amour

Un petit tour à la quincaillerie des romantiques

– Chère Madame, donnez-moi s’il vous plaît, l’une de ces bobines de fil bien solide ! C’est dans le but de filer le parfait amour ! Et puis… ajoutez aussi… un poisson qui se sent bien dans de l’eau claire comme de l’eau de roche. Je serais également preneur pour ce banc en chêne massif là-bas : Il me semble assez haut et à ce point confortable, que nos pieds pourraient bien ne plus jamais toucher terre !

Ah, et pendant que j’y pense, ajoutez à ma commande, cette magnifique boussole ainsi que cette puissante lampe torche ! On  ne sait jamais, je pourrais en avoir l’utilité pour aller lui décrocher la lune…

Phrases de transition

 

Prends garde à toi il y a de la hauteur

Agrippe-toi au parapet et n’aie pas peur

 

Encore cette rengaine de vouloir te jeter dans le vide ?

Allons masque ces noirs tourments et reste lucide !

 

Dessus, on peut y danser avec le sourire

Dessous, on pourrait tantôt aller y dormir

 

Découvre le solide pilier surplombant ce fossé

Qui, à outrepasser l’obstacle pourrait contribuer

 

Pour rejoindre l’autre berge, te guider et te porter

Pont aérien, passerelle vers une certaine liberté

 

Laisse ce qui est derrière dans une belle trace du passé

Entrevois l’équilibre qui t’attend là-bas de ce côté

 

Suspend toi à mes lèvres le temps de la traversée

Quelques pas à aller de l’avant et tu franchis l’arrivée !

 

Tout le monde sur le pont, il y a de quoi fêter !!!

La victoire d’une conquête de lendemain pavée de dangers.

Substance intime

 

Sans amour tu finiras par te transformer en pierre

Sans ardeur tu finirais par précipitamment redevenir poussière

Tout n’est que frémissements au cœur de la matière

Tout n’est que battements de cœur et de paupières…

Demain un autre sourire…

Une rupture ça peut vraiment te démolir,

Tout s’écroule et c’est si pénible de réagir,

De trouver force et élan pour pouvoir repartir,

Et toute cette confiance en toi à reconquérir…

Avec le temps ton espace se remettra à fleurir,

Le parfum de sa peau s’estompera dans tes souvenirs,

Tu retrouveras peu à peu l’envie de t’amuser et te divertir,

Jusqu’à te sentir prêt à l’éventualité de reconstruire…

Dans ton cœur il y aura de la place libre pour contenir,

Cette personne attirante qui aura aimé te choisir,

Qui occupera soudain tout ton espace sans t’avertir,

Et qui toute la nuit contre ton corps viendra se blottir…

Loin derrière tout ce qui a pu si longtemps t’anéantir,

Et tu bâtiras de tes sentiments un nouvel empire,

Rempli de magie, de rires, de bonheur et de désir,

Et un jardin magnifique qu’il faudra bien entretenir…

Rempli d’amour

L’amour c’est un peu comme un fluide dans une citerne…
De temps à autre il s’en est trop écoulé par la canalisation sortante sans compensation et la jauge de niveau finit par indiquer un seuil critique, un trop grand vide qui met en péril le bon fonctionnement de la fragile machinerie. C’est alors qu’il est grand temps de faire le plein et il est probable qu’une pluie de larmes ne suffira pas à elle seule à réapprovisionner le bassin de retenue.
Nul n’est besoin d’en faire des hectolitres, de griller une soupape, de laisser monter la vapeur et d’en arriver à jeter une bouteille à la mère, de casser la vaisselle pour que ça se tasse…
Quand trop peu d’événements agréables alimentent la cuve ou que la routine de la vie quotidienne a obstrué le tuyau de remplissage, que la vanne est fermée et fait barrage à cause d’un différent ou d’une pression excessive, que le breuvage a le goût d’une soupe à la grimace, il faut d’urgence arranger cela avec des bidons en rinçant à grande eau chaude toutes les conduites puis en inondant au plus vite le vase d’expansion du réservoir principal. Le mieux est encore de chercher la solution au problème à la source sans perdre espoir, même si elle semble tarie à jamais.
Les solutions pour ouvrir en grand le robinet d’amenée même s’il est un peu grippé ne manquent pas. Il faut parfois également tenter de vidanger complètement et faire redémarrer la machine en essorant le linge sale en famille, même si l’opération de dépannage coûte en sueur et qu’il flotte une ambiance d’impossibilité de réparer quoi que ce soit.
Quelque fois c’est juste que la pompe à émotions aspire et brasse de l’air par manque de couple et que le précieux liquide stagne dans la chambre de confinement en vase clos. A d’autres occasions c’est une simple fuite qui transpire à colmater ou un filtre encrassé de soucis.
Au besoin il faudra construire des digues pour détourner et collecter l’écoulement de chaque gouttelette dans le bon récipient jusqu’à ce que le débit soit à nouveau satisfaisant et qu’il en reste une capacité suffisante en réserve pour un arrosage quotidien pendant les périodes de sécheresse ou pour étancher une grande soif de passion.
Peut être alors que l’eau qui paraissait rare et insipide se retransformera en profusion de la meilleure des liqueurs sans devoir faire appel aux plombiers.
Qu’y a t’il de meilleur que de couler des jours heureux ?