Tag Archives: intelligence artificielle

Test officiel de l’Intelligence Artificielle (IA)

L’intelligence artificielle, comme d’autres formes d’intelligence est-elle susceptible un jour, sans prévenir de « péter un plomb » ?

En ce moment on nous saoule au quotidien à toutes les sauces avec l’intelligence artificielle (IA)

Il y a quelques années, on nous bassinait avec la logique floue (fuzzy logic)

Dans ma jeunesse déjà, l’une de mes connaissances se la surpétait en me parlant de « réseau de neurones » comme s’il l’avait lui-même inventé. Plus d’un quart de siècle plus tard, je n’ai toujours pas vu la couleur d’un seul de ces fameux neurones organisés !

Récemment, nous avons connu la période de gloire de l’ « algorithme ».

Et une fois que tout le monde en a parlé et que tout le monde en a entendu parler, on nous déniche un nouveau terme quasi mystique pour alimenter les appétits technophiles et rétablir une certaine hiérarchie entre ignorants et experts. Comme ça, on peut recommencer à jouer à celui qui a la plus grosse… connaissance du sujet !

D’ici quelques mois, il se pourrait que ce soit enfin le tour des adjectifs et que tout devienne subitement « quantique ou quantum ». Exemple : Yeah ! J’ai enfin reçu mon tout nouveau smartphone quantique de troisième génération !

En attendant appelons ça intelligence artificielle ! Parce que ça passe mieux que de devoir expliquer que : « oui mais tu sais, ça c’est une machine qui s’occupe de ce travail là ! »

On le sait bien : Une machine, c’est bête ! Et une intelligence artificielle, ça reste une machine mais par définition, c’est moins con qu’une machine toute bête ! Vous me suivez ?

L’intelligence artificielle, comme d’autres formes d’intelligence est-elle susceptible un jour, sans prévenir de « péter un plomb » ?

Les laboratoires SunOf, un organisme certifié par la OMDCDTP (Organisation Mondiale de Défense Contre les Dénominations Techniques Pompeuses) et fondé sur le principe de précaution, a été mandaté pour procéder à un audit et inspecter le quotient intellectuel et les limites cognitives de l’intelligence artificielle (IA)

L’équipement et le matériel de laboratoire nécessaire

  • Une AI – Intelligence artificielle (1) (ici, une cervelle de petit pois)
  • Un fusible (2) (historiquement aussi appelé un « plomb » et qui peut se péter)
  • Une source d’alimentation de courant électrique (3) et quelques câbles de laboratoire
  • Un haut-parleur (4) (Une IA (1) s’exprime par le truchement de la synthèse vocale (4))
  • Un test rigoureux de Quotient Intellectuel – Artificiel (QI-A) établi par les laboratoires de référence SunOf (5)
Fig 1. IQ-Test bench for IA

La procédure de test

  1. Effectuer les branchements selon le schéma en veillant à respecter les différentes couleurs et les polarités.
  2. Enclencher la source d’alimentation (3) , régler la tension fournie sur le maximum.
  3. Patienter jusqu’à ce que l’intelligence artificielle (IA) (1) manifeste son intérêt (4) et sa volonté de passer ce test qui n’est pas fastoche (5) ce qu’elle a vite compris.
  4. Écouter attentivement les manifestations sonores et vocales de l’IA par le truchement du canal audio (4)
  5. Garder un œil permanent sur le fusible (2) Si une forte étincelle ou de la noircissure apparaît à l’intérieur de la surface en verre (2), le circuit d’alimentation électrique devrait s’interrompre aussitôt.  Le test de QI-A (5) sera alors immédiatement interrompu et ne pourra plus être achevé ni réussi avec succès par l’IA (1)

Les résultat du test

Le résultat du test est « successful » dans les conditions suivantes :

  1. Absolument toutes les réponses de l’IA (1) aux diverses questions du test de QI-A (5) sont correctes et ont toutes été fournies dans le délai imparti.
  2. L’aspect et la couleur apparente du petit pois (IA) (1) sont restés identiques à ceux du début du test.
  3. Aucun signe d’impatience ou d’énervement de l’AI (1) n’a été perceptible sur le canal audio (4) durant le test.

Le résultat du test est « failed » dans les conditions suivantes :

  1. L’intelligence artificielle (IA) a clairement et visiblement pété le plomb ! (2)
  2. L’aspect et la couleur apparente du petit pois (IA) (1) ne sont en rien comparables à ce qu’ils étaient au début du test. ( surchauffe dans le circuit, court-circuit, autre difficulté )
  3. L’émission de grognements ou de grossièretés situés au-dessus du seuil limite admissible ont été constatés sur le canal audio (4) durant le test.

Résultat du test sur le Canal Audio (4)

Écoutez un extrait significatif de l”enregistrement effectué sur le canal Audio (4) durant le test

>.<

Mise à jour automatique domotique

3 novembre 2028 : Mon automate de compagnie vient de m’informer qu’elle a téléchargé et installé une mise à jour et j’ai pu constater que dès à présent, elle sait chanter et communiquer simultanément dans plusieurs langues !

La preuve , écoutez :

 

Je me demande si Je ne la préférais pas dans sa version précédente

>.<

Note : Un petit délire d’anticipation partant d’une toute première expérimentation amusante et étonnante à base de synthèse vocale !

https://ttsreader.com/

Et pour le plaisir des mirettes et des esgourdes :

Original Video Clip (Trio)

C’est la première phrase qui m’est venue à l’esprit en voulant tester le “Text To Speech Reader” en langue allemande ! Ensuite pour éditer, assembler et enregistrer les 3 pistes son en format MP3, j’ai utilisé le logiciel gratuit Audacity.

>.<

PS : En 2018, je n’apprécie plus tellement les robots humanoïdes et je n’en inviterai probablement jamais un seul exemplaire à domicile. Ceci même s’il devait un jour se montrer capable de m’aimer de toute sa pompe !

 

Bad Bad Boy ( mauvais mauvais jouvenceau )

bad boy_small_sunof.net

Tout est dans le Blick de t’schräg !!  ( le regard de traviole,  pour les non-initiés )

Allons, avoue que ça te freeze le bloude, hein ouais ?

( que ça te glace les sang, right ? )

D’abord l’homme , ensuite la machine !

 

C’est volontiers que je vous lâche quelques explications quant à la source d’inspiration qui m’a mené à dessiner la scène (un peu brutale) ci-dessus…

En ce moment, (sur un autre site internet, somewhere in the dark) je me bats contre un bataillon de robots (de spam) aussi intrusifs que crapoteux.

J’observe leurs actions et réagis au besoin à leurs fort minables stratégies, pour leur barrer le passage vers un contrôle total de notre planète.

Au départ, je me suis dit que sauver le monde de la domination des machines, c’est un truc sur mesure pour ces épatants héros en costume sombre voire bigarré, qui nichent la tête en bas dans des grottes peu engageantes, confondent des cabines téléphoniques avec un dressing room, ou s’abritent le jour dans le corps boudiné d’un poupin étudiant en mal d’amour. Mais voilà, je me suis mis en tête de les affronter en personne et à visage découvert. Et soyez en certains, mon carnet d’adresses est bien rempli et au besoin, si ça devait se gâter, niveau stratégique, je ferais immédiatement appel à la hotline 24/24 et aux pouvoirs de l’un ou l’autre d’entre eux…

Suite à l’analyse des adresses IP de ces amas de ferraille et de silicium de douteuses provenances souffrant de carences de mise à jour ( frustrations techniques qui en ferait bugger plus d’une ) , les protagonistes de ce réseau de « vilains en bande organisée » seraient disséminés , dans les quatre coins de notre belle riche, bleue, fragile, et néanmoins accueillante planète.

Ces robots malintentionnés empruntent sans permis de « bien se » conduire, un réseau d’autoroutes (dites de l’information) que nous avons nous-même édifié ! Et pas le moindre flic proche de la retraite en patrouille sur le bas-côté de la highway, qui serait tiré d’un somme au kilomètre 102, et qui leur balancerait LA contravention salée et rédhibitoire pour un quelconque excès ou pour une conduite inadéquate sur la voie publique !

A ces chauffards du fond du panier, il ne leur faut que deux fractions de seconde pour traverser les frontières et les océans, pour tenter une attaque alternative qui pourra, avec un poil de maigre espoir, mener vers un quelconque profit ou tout au moins une toute relative victoire d’étape.

Oui, tremblez humains, car pour l’heure, nous supposons que ce sont encore des “semblables – bien que certainement pas la crème d’entre eux – ”  qui se cachent derrière ces machines et les détournent de leur noble fonction d’origine.

Et si un jour, les robots s’inspiraient des plus sombres motivations de leurs mentors et se mettaient à leur propre compte  !!!???