Tag Archives: nature

Pensée dénudée

Pensée dénudée

Jean Neymard est actuellement en route vers sa maison de campagne

traffic_p

… Comme tout le monde apparement !

Eloge de ma mauvaise humeur (temporaire)

On m’a confié qu’il parait qu’on aurait entendu dire

Qu’après le meilleur il ne restait plus qu’à s’attendre au pire

Un ami dont je tairai le nom m’a confié de source peu sûre

Que l’humanité foncerait la tête haute la première dans le mur !

 

Alors vous comprendrez que quelquefois je sombre dans la panique

Que je vois poindre la fin de l’épisode puis tomber le brutal générique

Mais avant que tout ne s’écroule je me dois de transmettre la nouvelle

Sans oublier au passage d’y ajouter mon tout petit grain de sel

 

Comment vous n’avez pas encore connaissance de la dernière ?

Un astéroïde se dirige droit dans l’axe vers notre bonne vieille terre

Vous n’êtres pas informé à propos de l’ultime bobard qui fait tapage ?

On pourrait aisément y croire s’il ne s’agissait pas que d’un simple mirage.

 

Ce serait médiocre de chercher à propager un simple tout va très bien

J’aurais l’air d’un individu autosuffisant et barbant qui n’est au courant de rien

Alors qu’en tant que fournisseur des derniers des plus savoureux potins

C’est un vigilant complice du faussaire menaçant que je deviens.

 

Si on devait vous demander vos sources surtout ne faites point mention

De l’identité du vilain menteur qui a semé à tout vent cette confusion

Son intention n’était que d’attirer un peu d’attention sur sa petite personne

Profitant de n’être le premier maillon de la chaine à croquer dans la pomme

 

Apocalypses, adultères et voisinages prenez garde à ma médisance

Je saurai faire monter la mayonnaise et sublimer vos probables nuisances

D’ailleurs j’imagine que vous n’avez pas encore eu vent de la dernière ?

Monsieur et Madame tout le monde auraient de bien mauvaises manières…

 

Drame végétal

Quand un garçon BRANCHE une fille en boîte qui ne le laisse pas de mARBRE, même si ses intentions sont vénERABLEs, souvent il se prend une veste SEVEère dans la TRONChe, alors sachant que sur ce coup là il est SCIE il retourne au bar et BOIS pour oublier,comme un pauvre titi mal aimé et ECORCE vif. Il se dit qu’il s’est encore fait prendre pour une PIVE et qu’il n’est pas prêt d’en efFEUILLEr une. Puis il se rassure en se disant que de toute manière au lit elle CIMEulerait, que de toute façon elle n’aurait pas fait long FEU dans sa vie et qu’au fond il préfère GLANDer avec les copains ou lire une œuvre litéraire de RACINE et qu’il est finalement bien mieux tout SAULE. Ensuite c’est les tournées qui s’enCHENE, SAPINte comme trou et ça rentre à pied en titubant sans prendre sa bagnole pour ne pas emboutir un PLATANE ou se prendre une BUCHE et dormir quelques heures avant de se lever pour reprendre son BOULEAU de BUCHERON avec une sacrée gueule de BOIS….