Note de service (avril 2021)

Salut ! C’est moi, le blog.

Ça fait une dizaine d’années déjà que je suis l’assistant en créativité délirante de SunOf. J’avais remplacé au pied levé un prédécesseur hébergé ailleurs qui avait pris la fuite avant qu’il ne pète une virgule.

Je vous écris pour vous informer que je sens que ça commence à sentir le sapin pour moi ! Lui me dit qu’il a vingt ans cette année. Enfin le nouveau lui. Et que ce serait l’âge idéal pour penser à s’envoler du nid, toutes plumes déployées.

Ce n’est pas qu’il se serait fumé le bulbe à comptabiliser les anniversaires ou qu’il soit particulièrement attaché aux jubilés : C’est parce qu’il se souvient que l’année où il est né, une bande de secoués avaient décidé d’encastrer des avions de ligne dans les tours qu’il avait visitées dix ans auparavant.

Ce n’est que bien plus tard, qu’il m’avait engagé en qualité de suppléant pour m’occuper de la mise en page et de la publication de ses nombreux délires. Il m’avait confié que ce serait une stratégie de survie destinée à encadrer les nouveaux emmerdements de sa seconde vie. Que ça devait éventuellement canaliser sa tendance à l’emballement de ses perceptions et transformer une hyperactivité stérile en un outil de progression et de positivité. Et je peux confirmer que ça n’a pas été tous les jours facile pour moi de collaborer avec cet auteur fantasque et imprévisible. Sans mises à jour régulières, je crois que j’aurais pris un sacré coup de vieux !

Il m’a confié que depuis un certain temps, il doit de plus en plus souvent se forcer la main pour maintenir et prolonger notre entreprise commune. Qu’il était temps pour nous de remettre en question l’avenir de notre partenariat et de penser à rédiger nos dernières volontés.

Évidement, j’ai protesté ! Surtout que je le vois régulièrement pondre des textes et griffonner des crayonnés. Je ne sais pas s’il a chopé un melon ou quoi, mais il prétend qu’il est entré dans une nouvelle ère et que celle-ci touche de très près au domaine l’intime. Que cette évolution serait plutôt de l’ordre du vrai journal intime. Que les développements et les plaisirs qu’il en retire restent du même ordre, mais que ces explorations-là, ne feront jamais l’objet de la moindre publication. Que les buts fixés au début de cette fructueuse expérience seraient atteints voire largement dépassées pour certains. Que les enseignements tirés de cette aventure ont été considérables et inattendus. Que ses périodes de répit se sont allongées et qu’elles sont de moins en moins productives. Que ses crises ne durent maintenant plus qu’une petite heure et se sont espacées de plusieurs mois. Qu’il a enfin trouvé une véritable paix intérieure et blablabli et blablabla…

Qu’il est temps d’envisager le baisser du rideau , de filer avec la caisse et de se projeter dans la perspective d’un après, qu’il faudrait encore inventer.

Depuis le bon vieux temps où nous les blogs, étions très à la mode, j’ai vu dépérir un grand nombre de confrères. Et le plus souvent c’était pour aller s’égarer sur des réseaux sociaux encombrés. Et je savais que mon tour viendrait. Bien sûr, je m’y suis intéressé moi aussi, mais à chaque fois pour finalement en revenir libéré. J’avoue que je ne m’y sens toujours pas très à l’aise car manipulé, épié, influencé etc… J’y navigue volontiers encore un peu à reculons par curiosité, avec une voilure très réduite. Mais je n’ai pas l’intention de laisser ces plateformes s’accaparer le temps de cerveau que je destine en priorité à d’autres activités plus passionnantes. De toute manière, je suis de la vieille école et je préférais la convivialité des bons vieux forums de discussion que je fréquentais assidument avant de devenir un tout jeune blog.

Bien sûr, je resterai à sa disposition pour publier les derniers articles qu’il voudra encore laisser paraître ici. Pour le moment, il ne m’a pas viré et ne m’a pas encore réclamé ma démission.

Je ne sais pas encore très bien si je vais partir à la recherche d’un autre auteur ou carrément changer d’orientation. On verra bien ! Haaa ! Mais que c’est libérateur d’enfin pouvoir lâcher le morceau !

>.<

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *