Un nouveau prototype de chien

>.<

Par nature, je militerais toujours en faveur de la protection de la biodiversité.

Cependant cette question doit encore être tranchée, lorsqu’il s’agit de celle des humains et de celle des chiens ! De toute évidence, on compte parmi ces deux espèces, de très vilains spécimens qu’on a pas franchement envie d’adopter…

Le principal rôle du chien étant d’être “le meilleur ami de l’homme” et de coller à l’expression populaire “tel maître, tel chien ” l’astreint, pour mieux se vendre, de largement s’inspirer de ses plus proches bipèdes. Cette contrainte ne garantit pas toujours la genèse de chefs-d’œuvre biologiques !

>.<

Ci-dessus, ma tentative d’esquisse d’un futur prototype de chien. Je parie un os à moelle que quelque part dans le monde, son futur maître ébloui par son port de tête altier, court déjà les chenils et les refuges à la recherche de son alter-ego tout poilu !

>.<

Maintenant t’as plus qu’à pagayer [2]

Ce n’était pas gagné d’avance qu’un beau jour, j’adopte sur le long terme, le modèle de vie sédentaire standard assorti de ses objectifs sportifs minimalistes.

Lorsque ce jour arriva, ce fût pourtant sans effort particulier que je puis m’adapter à une navigation en Père Peinard sur le long fleuve paisible.

Ça faisait belle lurette, que je ne m’étais plus projeté dans un périple de l’extrême et que je laissais mon instinct de conservation prendre du bon temps.

C’est une force étrangère à ma volonté, probablement déboussolée par cette soudaine débauche d’indolence, qui anticipa mon adaptation à l’imminence d’une période de survie sur une banquise digne d’une ère glaciaire. J’étais en outre prié de renouveler ma garde-robe et de décaler le curseur de mon ceinturon de quelques perforations en faveur d’une certaine générosité.

Je me mis en quête de méthodes pouvant contrecarrer cette abusive expansion dans les plus brefs délais. Il m’était entre-autres recommandé de manger une pomme par jour comme les top-models et en cas de détresse, d’envisager de me livrer à de régulières gesticulations sur un rameur d’appartement

L’évaluation comparative sur catalogues de ce type d’instruments de torture resta suspendue à leurs prix d’achat conséquents. C’est par défaut la variante du régime fruité qui fût retenue.

La consultation du doyen et grand sorcier de ma tribu me révéla que tant qu’à faire, il resterait toujours préférable d’aller ramer sur un plan d’eau plutôt que sur un parquet …

Au printemps, grace aux multiples efforts consentis, j’avais fondu comme une banquise contemporaine sans avoir été contraint de souquer.

C’est entre-autres dans le but de me préparer aux prochaines échéances saisonnières que j’ai fait l’acquisition d’un kayak. D’ailleurs, j’en profite pour signaler à cette force étrangère à ma volonté, que le climat hivernal s’est adouci et qu’il serait bienvenu qu’elle adapte ses anticipations aux normes actuelles …

 >.<

Maintenant t’as plus qu’à pagayer [1]

>.<

Ramer, que ce soit sur galère ou canot pneumatique, que ce soit sur mer d’huile ou en eaux troubles, c’est fait ! Et l’année passée, je me suis offert une heure de stand up paddle pour élargir mon éventail d’expériences en navigation.

C’est donc en toute logique que cette saison, j’ai décidé d’apprendre à pagayer sur mon kayak flambant neuf qui répond au nom de code provisoire de “Le Redoutable”.

>.<

Un faisceau d’indices compromettants mais peu concordants [1]


Son petit air innocent pourrait faire croire qu’elle n’est pas la suspecte numéro 1 dans cette enquête…

Pourtant elle est soupçonnée d’avoir grignoté tous les câbles d’allumage de mon véhicule à la faveur de la nuit ! Sabotage !!!

Pour l’instant, en qualité de lésé et de limier chevronné, je me refuse de classer l’affaire, faute de preuves …

[ … ]

A ce stade, mon enquête n’avait pas encore avancé d’un centimètre carré !

Mais alors ?

Le, la ou les coupable(s) de cet odieux forfait restera(ont-il(s) à jamais impuni(s) ?

>.<