Category Archives: Cadrages (photographie)

Le maintient de l’équilibre [1]

>.<

Une rencontre fortuite dont je ne sais rien mais qui m’a semblé coïncider avec le sujet principal d’un projet d’article resté en suspend depuis très longtemps… J’y reviendrai certainement si on m’y pousse de cette manière !

Définition sur Wikipedia :

” Un balancier est un dispositif mécanique servant à régulariser le mouvement d’un mécanisme ou à maintenir l’équilibre ou la stabilité. “

>.<

Un piéton insolite

C’est la photo d’un écureuil retrouvée dans mes archives. J’avais eu ce petit coup de chance en me trouvant au bon endroit au bon moment…

S’il est là, c’est parce qu’aujourd’hui en traversant un village au volant de mon véhicule, je me suis arrêté pour laisser un autre écureuil traverser la route : La situation avait ceci d’insolite qu’il était parfaitement “dans les clous” : il empruntait le passage piéton et a même marqué une courte pause à son arrivée sur l’ilot central ! J’ai déjà vu nombre de piétons bien moins prudents que lui ! Et encore un bon point à mettre sur le compte de la biodiversité, je me suis dit…

>.<

Voie de garage

>.<

C’est à mon rythme que je voyage

Et tant pis si je m’écarte de l’itinéraire

Je contourne des erreurs d’aiguillage

M’autorise des retards sur l’horaire

Je veux m’égarer sur des voies de garage

M’improviser des destinations extraordinaires

>.<

C’était la tasse de trop, mais je limite la casse !

Caramba j’ai encore raté mon “prochain” dessin ! Ce dernier n’avait pas dépassé un indice de satisfaction de -12 en comptant large ! Le piètre score de cette réalisation ne saurait suffire à me mettre suffisamment en joie pour mériter une procédure de publication dans l’espace public !

L’objectif visé n’a pas été atteint pour la seconde fois déjà et je dois l’admettre, sur le moment, j’en ai bu la tasse jusqu’au calice !

Je vais maintenant surmonter les effets secondaires négatifs de ces cuisants échecs, avant de remettre, une fois de plus, l’ouvrage sur le tapis !

En général, lorsque je suis fort désappointé, je ne casse pas de vaisselle ! Mais au contraire, je sors prendre l’air et vais en acheter de la nouvelle ! Comme le prouve aujourd’hui cette jolie petite tasse d’amour lifestyle, qui ne manque pas de piquant.

>.<

Quelques liens piquants également :

Une mosaïque numérique

>.<

Résultat d’une série de traitements numériques appliqués à une photo que j’avais prise d’une plage de cailloux tout sauf carrés. (Dimensions et résolution réduites de moitié)

Il y a une dimension visuellement intéressante ici, celle de pouvoir pointer sur une zone et de zoomer pas à pas pour aller découvrir l’endroit visité jusque dans ses moindres détails. Mais il faut pouvoir le faire avec un logiciel qui en permet l’agrandissement “illimité” et sans flou.

>.<

Mon petit panier d’optimisme

Ma petite réserve personnelle pour couvrir les cas où ça devait partir en cacahuète ou partir en sucette. Et si ça devait partir en vrille, je n’aurai pas d’autre choix que d’improviser. Mais j’espère surtout que ça ne partira pas en couille, parce que je n’ai pas beaucoup de stock !

>.<

De la végétation venue d’un autre monde

Je viens de voir un excellent mais inquiétant documentaire sur les implications de l’industrie de l’agrochimie dans la disparition massive de la biomasse des insectes !

Lien vers ce documentaire sur le Play RTS

J’ai repensé à cette photo que j’avais prise début octobre : J’étais tombé par hasard sur une très grande haie bien ensoleillée dans laquelle grouillait une diversité d’insectes. ( Vous pouvez vous amuser à les repérer et à les compter sur cet extrait )

Ça m’avait paru inhabituel de nos jours, de voir encore tout ce beau petit monde virevolter et bourdonner aussi joyeusement autour de ces boules de fleurs, à l’aspect presque viral.

Ce grand mur de verdure avec la vie foisonnante qui l’habitait, m’avait laissé l’impression de venir d’un autre monde, un espace naturel vivace et préservé…

Je ne suis malheureusement pas très calé en botanique mais J’ai fini par trouver ce que c’était sur internet : Du lierre grimpant en fleur ! ( on l’appelle aussi le lierre des poètes )

Lien Wikipedia : lierre grimpant

>.<

Ma bonne vieille machine à voyager dans le temps

>.<

Ma bonne vieille machine à voyager dans le temps

aurait peut-être besoin d’une grande révision et d’une mise à jour ?

Mais alors quelque chose de fiable, qui aura déjà fait ses preuves !

>.<

Mon tout premier téléphone portable

C’était à l’occasion de fêtes de Noël que J’avais reçu mon tout mon premier téléphone portable. Il était temps car j’avais déjà deux ans d’âge révolus au compteur !

Au prime abord c’est vrai, j’avais l’air ravi de ce cadeau… Mais le modèle en question n’avait pas d’écran tactile, était dépourvu de caméras et était exempte d’interface sans fil Bluetooth !!! Pire, il fallait carrément une sacoche de bûcheron pour le trimballer sur le terrain. Et j’étais sensé retenir par cœur tous les numéros de mes futurs interlocuteurs !

Alors évidement, je n’avais pas attendu une seconde de plus pour tenter de contacter ma planète d’origine à l’aide de cette technologie primitive, faute de mieux. J’avais insisté pour qu’on m’envoie une soucoupe volante de sauvetage dans les plus brefs délais…

>.<

Rien que des mots !

Quelqu’un avait murmuré dans mon dos :

Ce ne sont peut-être que des mots !?

Mais se pourrait-il alors qu’à la place

Quelques images à elles seules les satisfassent ?

C’est par la suite que j’ai choisi de me taire

Que j’ai fait la sourde oreille aux commentaires

Que j’ai délaissé les beaux discours et évité les ragots

Pour mieux voir ce qui est plus fort que tous les mots

>.<

Quelqu’un s’était permis de chuchoter là derrière :

Que mes mots ne seraient que des paroles en l’air !

Alors j’ai laissé s’envoler tous ceux qu’il me restait

Peut-être qu’aidés d’un peu de silence ils se tairaient ?

>.<

>.<

Aïe ! Je crois que j’ai la grosse tête !

Je ne sais pas exactement où ni quand j’ai chopé la grosse tête,

Mais il était temps pour moi de m’offrir un lavage de cerveau.

>.<

Je me devais de me faire dé-boursoufler la citrouille.

De baisser le nez pour mieux m’aérer la tête !  

De me désenfler le melon, de m’oxygéner le bocal.

Le moment ou jamais de me laisser dépoussiérer le caillou…

Et voyez déjà, comme je ne bombe plus le torse !

Comme j’ai tout oublié de mes attitudes cabotines

Comme je sais ignorer l’existence de mon nombril !

Comme je peux admettre que je ne paye pas de mine…

Et admirez aussi ma capacité à avoir le triomphe modeste…

>.<

Convoitise sur un coin d’herbe

Une pâquerette esseulée que j’avais rencontré l’été dernier à deux pas d’un plan d’eau dans lequel je m’apprêtais à me jeter pour me rafraichir.

Elle ne pouvait encore se prévaloir d’avoir le bon compte en pétales pour laisser un courtisan lui conter fleurette. Mais elle semblait savourer la compagnie d’un trèfle à trois feuilles un brin intrépide et prétentieux.

>.<