Category Archives: Amorçages

Le crépuscule de l’aube

J’ai récemment une fois de plus, été contraint de réduire ma dose limite admissible de réalités crues, consternantes et choquantes. Pour en compensation, augmenter ma ration de consommation d’humour et me réapprovisionner en compléments de beautés, de fantaisies, de fictions et de rêves.

Je reconnais une tendance addictive à me suralimenter en informations des plus diverses et variées. Et dès que l’un ou l’autre des ingrédients qui composent cette potion parvient à me faire grimacer ou à me saouler, parce qu’en quantité trop importante, je saute sans attendre sur la batterie de mitigeurs et vise à de meilleurs réglages. Je rééquilibre la recette avant que l’élixir ne puisse se charger d’amertume ou tourner au vinaigre. Et je me dois de réagir vite : Il s’agit de la formule secrète de mon rehausseur de goût à la vie. Et ma foi j’assume, si lors de l’une de ces manœuvres correctives d’urgence, il m’arrive dans la précipitation de fermer arbitrairement de mauvaises vannes.

Aussi cette fois, c’est après avoir longuement hésité que j’ai décidé de faire le saut :

Je suis passé du côté obscur !!!

Je n’évoque pas celui de la force. Et rien de bien gothique non plus. Et puis, ce serait uniquement la nuit ! Parce qu’au cours de mes journées, je resterai toujours fidèlement attaché aux charmes et aux bienfaits de toute luminosité naturelle bénéfique.

En tant que spécimen curieux et touche à tout, c’est bien sûr sans ignorer les principes de précaution que je n’ai jamais d’emblée rejeté d’initiative personnelle visant à améliorer mon sentiment de bien-être quotidien. Même si je devais, pour atteindre ce but, un jour m’intéresser de plus près, à ce qui touche au domaine des sciences occultes !

Je m’explique : J’ai la chance d’habiter dans un quartier que je noterais de calme à très calme. Reste que sur le toit de ma chambre à coucher, il y a deux grandes Velux d’un mètre carré chacune, orientées plein ciel, sans l’être côté levant. S’ajoute encore une troisième fenêtre verticale : Pour que la lumière du jour puisse vraiment s’engouffrer partout et en totale liberté ! En cette saison dans cette pièce, le jour a tendance à se lever plus vite que les premières intentions de mon ombre. Avant même que ne débute pour moi, la tranche horaire où se présentent mes meilleures dispositions pour voyager dans le monde des rêves. Quand rêves il y a, ils se déroulent pour la plupart exactement dans ce cadre là. Et au réveil comme par miracle, ma sensation de repos effectif s’en retrouve considérablement accrue. Alors je me suis décidé à me bricoler des rideaux-stores occultant sur mesure et de jouer un tour à la science : Permettre à ma glande pinéale de continuer les yeux fermés, de produire de mélatonine en suffisance, en la faisant bénéficier d’une plage horaire élargie !

Cette initiative de m’aventurer du côté obscur s’est vue couronnée d’un réel succès : Rien de tel aujourd’hui que de me réveiller reposé avec, banane sur le gâteau, les réminiscences d’un rêve agréable accompagnées de cette divine sensation de sieste aussi courte que réparatrice. Et après cela, hop ! Pour commencer, une ou deux petites cerises d’humour par là-dessus. Et voilà qu’ensuite, ordre de priorités respecté à la lettre et dosages des ingrédients optimisés, se voient amenuisées voire éclipsées, les chances que je sur-dramatise au café noir, en parcourant des nouvelles du monde potentiellement angoissantes et des contenus de réseaux sociaux éventuellement déprimants…

En d’autres termes, depuis peu, une particule de lumière qui serait partie précipitamment du soleil pour parcourir la distance d’une petite dizaine de minutes-lumière jusqu’à la Terre, pourrait à l’atterrissage se voir rebondir sur l’un de mes trampolines à photons et rater complétement sa cible d’origine ! Et même si ça peut paraître un peu cruel, présenté comme cela, je sens que ça ne va pas m’empêcher de dormir ni de rêver !

Cette illustration ne démontre évidement pas un concept révolutionnaire, mais c’était sympa à réaliser

>.<

Le diagramme du cœur

Aujourd’hui les laboratoires de recherches SunOf vous proposent le diagramme de Venn du cœur à quatre secteurs.

Ce type de représentation graphique peut vous être utile pour vous guider, dans le cas ou vous seriez toujours à la recherche du grand amour.

Il peut aussi vous permettre de procéder à une simple auto-analyse de vos réelles préférences et attirances dans l’unique but de mieux vous connaître.

Il n’est également qu’un simple jeu, qui peut se révéler amusant.

Attention ! Les laboratoires SunOf déclinent toute responsabilité en cas de dispute ou de rupture consécutive à une auto-analyse basée sur cet article ou effectuée en couple.

Règlement

Ce diagramme est entièrement libre et totalement ré-définissable par vos soins !  

Vous pouvez éliminer, ajouter et réorganiser à votre convenance tous les critères de base qui se trouvent dans les quatre secteurs de mon exemple. Vous êtes autorisé à ajouter des ” very ” devant les critères de votre choix ou de les souligner.

N’y figurent par exemple pas, les critères plus précis de préférences physiques, de niveau d’intelligence, ceux de milieu social, de niveau de réussite, de passions ou de compétences particulières, de richesse culturelle ou pécuniaire. Vous en trouverez très vite d’autres qui vous importent en priorité !

Le symbole du cœur qui rassemble vos préférences les plus importantes et qui sur mon exemple se trouve en plein centre du diagramme, peut-être lui-aussi déplacé à votre guise à l’intérieur de l’une des 8 autres intersections de secteurs.

Bonus

Si dans un deuxième temps vous deviez affiner votre recherche du grand amour ou pousser encore plus loin votre auto-analyse, sachez qu’il existe des diagrammes de Venn avec plus que quatre secteurs…

>.<

Rétrospective d’une première rencontre

Rétrospective d’une première rencontre

>.<

Tu serais déjà là à attendre arrivée en avance

Tu jetterais continuellement un coup d’œil à ta montre

Tu serais impatiente que nous fassions connaissance

C’est ainsi qu’aurait pu se dérouler notre première rencontre.

>.<

De mon léger retard je commencerais par m’excuser

Puis me présenterais avant d’entamer la conversation

Ne manquerais pas de te remercier d’avoir souhaité m’inviter

Sans te blâmer pour avoir oublié de me lancer cette invitation.

>.<

>.<

La féline silhouette  
m'a été inspirée 
par un clipart déniché 
sur la toile