Category Archives: Traficotages

Pas à la baguette ni avec des pincettes

>.<

Ne me menez pas à la baguette, mais ne me prenez pas avec des pincettes !

>.<

>.<

Définitions :

Mener à la baguette [ diriger fermement ]

Prendre avec des pincettes [ Prendre avec beaucoup de précaution ]

Je ne parviens pas à me décider entre la version paysage 
et la version portrait !
La première fait barrière et l'autre fait prison...

>.<

Connexions

Durant quelques jours, un profond calme inhabituel s’était emparé de moi. J’avais été saisi d’une forme insolite de béatitude ! La course du temps s’était soudain arrêtée. Le temps d’isoler mes capteurs et de méditer. En échange, j’ai concédé à une certaine absence de créativité.

Mais aujourd’hui , j’ai décrété que ça ne pouvait plus durer ! Alors j’ai rédigé une dizaine de vers connectés avec des rimes en “…ence” et en “…ive“.

A vous de les mettre dans le bon ordre …

>.<

L’étagère du diable

Je réside actuellement sous les toits, au quatrième étage d’un immeuble sans ascenseur.

C’est idéal parce que c’est au plus près du bleu du ciel et gravir et dévaler ces nombreuses marches, c’est bon pour le cardio et les guiboles ! Mais ça peut aussi se transformer en véritable enfer lorsqu’il s’agit d’y transporter un objet volumineux ou pesant.

Hier pour varier les plaisirs, j’ai échangé l’une de mes obsessions contre une autre : Je suis passé du mode « céramique » (consulter les articles précédents) au mode « bricolo-geek »

Je me suis enfin décidé à rapatrier mon imprimante laser couleur grand format A3 (une merveille de technologie) qui pèse pas loin du demi quintal ! Mais même réduite en pièces détachées, impossible pour moi l’athlète du grand escalier, d’envisager une ascension avec ce châssis à bout de bras : En tout cas pas sans craindre au minimum, un tassement irréversible de trois ou quatre vertèbres…

Alors ne sachant plus vers quel montagne de muscles me tourner, j’ai dû me résoudre à vendre mon âme au diable à prix cassé ! Ma seule condition était que ce ne soit pas une transaction qui débouche sur un usage unique et que la question du recyclage soit prise en considération dès la conclusion du contrat !

>.<

Étagère du diable

Liste des composants :

1 âme encore à vendre (non hypothéquée)

1 diable ( gamme de plusieurs niveaux de finitions et de coloris à choix )

4 à 5 planches de bois de récupération

8 équerres métalliques

1 sachet de vis à bois

1 bouquet de colliers de serrage ( Ty-rap ou équivalent )

1 rouleau de bande adhésive solide et large

Divers objets et bibelots ( selon ses goûts personnels )

>.<

>.<

Il est néanmoins recommandé, avant de dilapider votre unique âme et de passer commande de votre étagère, de vous assurer que cette pièce de mobilier très originale, et aisément amovible , sera bel et bien compatible en tous points avec les goûts personnels de vos conjoint(e) et cohabitants…

>.<

Salade d’expressions pour jour de mauvais temps

Il a toute la journée fait un temps à ne pas mettre un SunOf dehors aujourd’hui ! Je suis sorti tout de même mais pas vraiment très longtemps. Déjà que je me remets tout juste d’un refroidissement : Je n’allais pas en rajouter une couche !

Un peu comme certains se défoulent par exemple avec des mots croisés, fléchés ou des sudokus, j’ai essayé de construire un texte en combinant des expressions de la langue française en visant le but de donner une unité au tout, tout en l’agrémentant de la rime. J’aime parfois me livrer à ce genre de prise de tête. Ce sont un peu mes mots croisés à moi.

Et ma fois, le résultat final ne me parle pas plus que ça : C’est des salades ! Mais c’était un bricolage agréable à faire et un jour comme celui-ci, c’est ce qui comptait !

>.<



Aaah le temps…

Passé faire un tour à la taverne des poètes, 
le temps de capter un léger souffle d’inspiration... 

Aaah le temps…

Celui qu’on perd

Celui qui presse l

Celui de comprendre !

Celui qui passe tout simplement …

Aaah le temps…

Celui qu’on passe

Celui qui a passé

Celui qu’il reste

Celui qu’il faudrait savoir laisser au temps

Aaah le temps…

Celui qu’il faut

Celui qu’il faudra

Celui qu’il a fallu

Celui qu’il faut même tuer parfois

Aaah le temps…

Celui qu’on n’a plus

Celui qu’on prend

Celui de vivre

Celui qu’il nous reste en provision

Aaah le temps…

Celui qu’on s’accorde

Celui d’une chanson

Celui qu’il pourrait faire demain

Celui qu’on aime surnommer le vieux bon …

..

.

Le tour de la question

>.<

Le tour de la question

>.<

Je pense avoir enfin pu faire le tour de la question !

Même si je réalise qu’il peut s’agir d’une question de point de vue

Et que du vôtre vous pouvez considérer que la question n’était pas là !

>.<

Nouvelle notification :-)

Hier j’ai déménagé à Antibes dans un petit studio. J’avais remarqué trop tard sur le site du propriétaire qu’il n’y avait pas de Wifi inclus dans la location. Étant étranger, les packs de données en roaming coûtent une petite fortune. J’ai acheté un pack dans le but de pouvoir connecter mon PC sur internet par l’intermédiaire du téléphone cellulaire, mais le signal 3G / 4G était instable, voir parfois même carrément inexistant, Alors j’ai acheté une nouvelle carte SIM avec un pack de données : J’ai un nouveau numéro français qui commence par un 06 !

Mais arrivé au studio c’était pareil : Mon accès à l’internet restait très instable et inutilisable. Après une longue et minutieuse enquête, j’ai découvert qu’il fallait déposer mon téléphone portable faisant office de Wifi pour mon PC, sur le mur du balconnet et laisser la fenêtre ouverte ! Ça n’est toujours pas du haut débit mais c’est déjà ça.

Et depuis c’est magique, j’ai une nouvelle icône dans la barre de notification de mon téléphone portable : La coccinelle porteuse de chance et qui exauce les souhaits !

Et c’est juré craché que je n’ai pas dressé la coccinelle ni trafiqué la photo !

Si j’additionne ce porte-chance là à celui de la pièce d’un quart de Dollar que je conserve précieusement dans la poche de mon pantalon depuis plus de six mois, il doit y avoir quelque chose comme du bonheur dans l’air !

Super Carton

Les laboratoires SunOf viennent d’annoncer la production en série de leur dernière création : Le Super Carton !

Il s’agit, comme son appellation marketing le laisse aisément deviner, d’un carton de déménagement augmenté d’aptitudes spéciales, toutes inspirées des dernières innovations en matière de super-pouvoirs.

Ce carton peut être rempli à ras le couvercle de tout objet pouvant tenir à cœur le plus ambulant de ses acquéreurs ! En outre, l’avantage de cet emballage révolutionnaire est qu’il demeure étonnamment robuste et extrêmement léger lorsqu’il s’agit ensuite de le transporter à bras d’homme au travers des arrière-cours, dans les méandres des corridors et des cages d’escaliers.

Désormais, lorsque vous solliciterez de l’aide, sans oublier de faire référence au Super Carton, nul invité trié sur le volet, destiné à venir physiquement prendre part aux réjouissances de votre changement de domicile, n’osera plus esquisser la moindre grimace embarrassée ni ne trouvera d’assez crédible justification pour envisager sa non-participation au plus fastoche et distrayant jour de déménagement de toute son existence !

Autre avantage : Les super-cartons peuvent être empilés sans risque de conflit pseudo-hiérarchique et n’ont pas été conçus avec une obsolescence programmée dans leur capacité de collaboration ! Ils sont réutilisables !

Laissez-vous convaincre maintenant : Commandez dès aujourd’hui un kit de bienvenue de dix super cartons et vous multipliez instantanément par dix, dès la réception de votre colis, vos attentes en matière de vivacité et d’efficacité lors de votre prochain changement d’adresse !

Vous êtes Super Matérialiste ? Alors, pourquoi ne pas faire immédiatement confiance à Super Carton ?

Conciliabulle

Montage réalisé à partir de deux photographies prises un peu à l’arrache dans un aquarium cylindrique situé à l’entrée d’un restaurant. Le matériel de base manquait cruellement de netteté, mais ça pourrait à l’avenir servir de base pour la réalisation d’une peinture sur toile …

Le message d’un zèbre en immersion

Dimanche passé, je suis allé barboter dans les bassins des bains thermaux. C’est un plaisir que je m’offre le plus souvent possible car je sais de longue date que c’est un type de traitement qui me régénère rapidement et efficacement. J’en abuse volontiers en particulier à la suite d’une période harassante et/ou stressante.

J’apprécie de me faire passer pour un poisson évoluant au milieu des petites bulles d’air. Je suis particulièrement friand du pataugeage en apnée. En à peine un peu plus d’une heure de trempette, je ressors de l’établissement thermal retapé et frétillant comme une anguille…

Alors que je me laissais délicieusement masser la nuque par la pression d’un jet d’eau sous-marin surpuissant, sont passés devant moi deux spécimens humains formant visiblement un couple d’amoureux aux comportements typiques de cette espèce. Monsieur s’était fait tatouer un barcode juste au dessus du niveau de flottaison, derrière l’épaule gauche. Son tatouage ne datait pas d’hier, car il était passablement défraîchi. Il n’était guère possible encore de distinguer avec une netteté suffisante, les bandes blanches des bandes noires…

De formation technique et ayant travaillé il y a fort longtemps dans le domaine des codes à barres, par déformation professionnelle vétérane, je me suis dit que même le meilleur des scanners modernes ne serait pas à même de décoder le contenu de son message à fleur de peau …

Heureusement grâce à mon coup d’œil d’expert, j’ai décodé le message flouté et l’ai reconstitué à votre intention, pour que vous soyez à même à votre tour de le lire sans peine :

 

 

 

Le pour et le contre

 

 -Moi aujourd’hui, je suis clairement contre !  Même si hier j’étais plutôt pour…

– C’est récemment que tu t’es décidé en faveur du contre ?

– Ce matin même ! Je n’avais plus aucune raison d’être pour le pour.  Et toi ?

-Moi je suis contre le contre ! Donc… pour !  

-Mais pour finir, si tu es pour le pour, tu es contre moi qui suis contre !

-C’est exact, et j’espère que tu n’as rien contre…

 

Entre deux ( 1 ? 1 )

Entre deux  ( 1 ? 1 )

..

J’ai dû apprendre à lire entre les lignes

Pour oser enfin me taire, entre deux phrases …

..

J’ai souvent dû plonger entre deux eaux

Avant de réaliser où aller m’échouer entre deux verres

..

Je m’étais installé entre deux accoudoirs de fauteuil

Avant de préférer m’asseoir entre deux chaises

..

Et puis j’ai accepté l’idée de me perdre entre deux mondes

Pour ne plus désirer m’aventurer qu’entre deux feux

..

Un beau jour je me suis laissé aller au fantasme d’entre deux rêves

Et d’y trouver assez d’audace pour me blottir entre tes bras !

..

..

 

 

Le retour du Jeudi

 

le-reveil-de-la-farce_sunof-net

Inspiré par un récent basculement du côté obscur de la farce, durant une nuit blanche et étoilée, passée dans une lointaine galaxie… C’était un mercredi.