Category Archives: Montages (bidouillage photo)

L’incroyable sort d’un citron non traité et pas pressé

Alors que je n’en avais jamais connu une seule durant les premières décennies de mon existence, j’ai un jour commencé a développer ici et là quelques allergies alimentaires. Au début, c’était uniquement avec certains ananas ! Un fruit dont je raffolais particulièrement. Et puis ensuite, même chose avec les agrumes. Et un jour ce fût pareil avec un melon de Cavaillon !!! C’est là que j’ai sonné l’alerte ! Comment allais-je pouvoir survivre, si je ne pouvais plus librement consommer au moins une variété saisonnière de cinq fruits et légumes chaque jour ?

Et puis je me suis souvenu que par le passé, j’avais connu une personne allergique qui finissait à l’hôpital, si par malheur elle ingurgitait de l’ananas, ne serait-ce que sous forme d’extrait ou d’additif ! Et c’était dans un pays où il en poussait et des bien délicieux !

C’était devenu une sorte de loterie : Ça pouvait passer du fruit dégusté avec plaisir et sans avoir ultérieurement à pâtir de la moindre gêne , au déclenchement d’une inflammation de gorge persistante qui par la suite, se convertissait encore en “rhube” pour ne pas se laisser oublier trop facilement.

Après avoir enquêté là-dessus, j’ai décidé de modifier certaines de mes habitudes alimentaires. J’en étais arrivé à suspecter des effets indésirables dus à certains produits chimiques agroalimentaires. Les agrumes comptant parmi les produits intensément traités, j’ai par exemple, commencé à acheter des citrons non traités, malgré le fait qu’ils étaient conditionnés dans des sachets en plastique scellés. Et vérification faite : jamais plus aucune réaction allergique à déplorer avec ces fruits-là !

Mais voilà, n’étant pas traités après récolte, ils moisissent un peu plus vite. Et je n’ai pour le moment pas trouvé d’autre alternative que de les acheter par emballage de quatre pièces. C’est du gaspillage, car il y en aura toujours un qui finira par moisir avant usage et qui passera à la poubelle. Sauf aujourd’hui ! Parce que ce citron-là, qui commençait à peine à blanchir, c’est en personne que je me suis chargé de bien le traiter ! Mais à ma manière.

Voilà. Il se pourrait peut-être qu’un de ces jours, je vous parle de kiwis. Un fruit, avec lequel, j’ai toujours pu me flatter d’entretenir des relations sans histoires …

>.<

Un arbre, un pont et son reflet

Une photo que j’avais prise en automne à Berne.

Je m’en sers pour mieux me familiariser avec les différents filtres et effets graphiques de GIMP et du plugin G’MIC. Pour faire évoluer l’acuité de mon regard sur le résultat obtenu. C’est pourquoi elle est brumeuse, irréelle, trop ceci et pas assez cela… Presque autant que le cliché original peut me paraître froid et terne.

Aussi je n’en resterai pas là avec ces différents essais. Cette version n’est pas définitive…

>.<

Plaque commémorative du second trimestre 2020

>.<

C’est avant-tout le sens du devoir de mémoire qui m’a poussé à bidouiller cette plaque commémorative en faux bronze coulé. C’est pour ne jamais oublier sur le long terme si en fin de compte, il s’agissait d’une crise de la quarantaine ou de la quarantaine d’une crise.

>.<

Virion Exterminator X40

>.<

J’ai construit une bulle d’environ 6 mètres de diamètre. Le but est de maîtriser mon espace en appliquant à la lettre les consignes officielles de distanciation physique.

Lorsque je m’installe aux commandes de l’engin, son enveloppe agit comme un champ de forces protecteur. Si une escadrille de virions de coronavirus devait venir se frotter de trop près avec leurs dégoutantes petites protubérances, mon bouclier d’énergie impénétrable les foudroiera instantanément pour ensuite les atomiser en milliers de nano-bosons pour les empêcher définitivement de nuire. Je l’ai fabriquée à base d’une solution hydroalcoolique agrémentée d’une dose fatale de savon.

A terme, je pense encore équiper cette capsule de survie, d’une fonction de distanciation psychologique. J’y travaille déjà sans relâche. Le but sera de pouvoir m’éloigner un peu plus de ce sujet épineux et obsédant et d’en revenir naturellement à bricoler des petits délires basés sur des substances plus diverses et variées.

>.<

Le Covid-19 pour les Nuls, mais pas seulement

>.<

Le pastiche d’une couverture de guide que je me suis amusé à réaliser pour me défouler.

( Avec un petit côté satirique qu’il est préférable de prendre au 2ème degré, bien sûr ! )

>.<

Et quelques autres bricolages en rapport avec ce sujet, à archiver :

>.<

Addendum de dernière minute : En mai 2020, à la surprise générale, les hautes instances linguistiques ont décidé qu’on allait plutôt dire une covid-19, que un covid-19. Sur SunOf.Net, nous avons choisi de ne pas aller jusqu’à chipoter sur un simple article…

>.<

Experts reconnus au fil du temps (mise à jour)


Il était grand temps de faire une petite mise à jour de ce graphisme amusant que j’avais trouvé sur internet et qui n’allait à l’origine pas encore au-delà des années 2010. Car je crois qu’il est désormais assez clair pour à peu près tout le monde, qu’en 2020, Karen et Facebook se sont pris une giga-pâtée en matière d’expertises diverses et variées, que ce soit sur réseau social ou dans des conférences de presse.

Pour bien faire, il faudrait encore associer sur l’échelle des décennies, les courbes de quantité et de qualité des divers rapports d’analyses et conclusions présentées par ces différents experts. Ceci dans le but de réduire le nombre d’éventuelles interprétations qui iraient dans le sens qu’en fin de compte, les choses ne font que de se bonifier avec le temps.

>.<

Mon petit musée (8)

Toyota Corona Mark 2 Wagon

Aux alentours de l’an 1980, notre voiture familiale était une Toyota Corona Mk2 wagon. (Année de construction environ 1970)

Dans la famille, il pouvait nous arriver de personnaliser nos véhicules. Mon paternel s’occupait volontiers du tuning peinture et moi, alors trop jeune pour être le détenteur d’un permis de conduire pour automobile légère (mais qui exécutais déjà toutes mes cascades en personne) je me chargeais volontiers des crash-tests

Je vous laisse apprécier le style de cette fière calandre, encadrée par ces deux ailes pointant comme des flèches affutées en soufflerie en direction d’une destination lointaine… Ben… un jour votre narrateur a maladroitement rectifié ce design sophistiqué contre un mur de parking historique. Distance parcourue : un mètre et demi grand max, déformation structurelle du véhicule comprise. Le mur de plus de deux mètres de hauteur qui faisait partie de l’enceinte d’une vieille église et qui en avait vu d’autres, n’a pas bougé d’une brique. Je précise au passage que je n’étais pas et n’avais jamais été au bénéfice d’un accord parental formel pour m’installer à l’avant.

Jusque-là, je m’étais limité à titiller la dangerosité de l’existence en mouvement sur deux roues. Mais j’ai été piqué d’une lubie : Qu’une bagnole, ce n’était finalement rien d’autre qu’une mobylette avec une carrosserie, deux roues et deux vitesses de plus. Que ce serait probablement une expérience grisante de tourner la clé de contact et d’en faire rugir un peu le moteur. Après quelques appuis répétés sur les gaz, j’ai jeté un coup d’œil au levier de vitesse qui m’a paru parfaitement vertical. J’en ai déduit que j’étais au point mort et j’ai retiré mon pied de la pédale d’embrayage…

Le jour du drame, nous étions invités à une réunion familiale. Quand mon tonton, un solide et impressionnant boucher-charcutier au teint hâlé et à la coupe de cheveux en brosse est arrivé sur les lieux de l’accident pour tenter de détordre la tôle froissée avec une barre à mine géante, il m’a lancé un de ces regards noirs à la Lino Ventura en me lâchant sèchement qu’il y avait vraiment de gros pieds au cul qui se perdaient… J’avoue que j’en tremble encore en y repensant…

>.<

Mon petit musée (7)

Une petite photographie sympa de 4 cm sur 5, que je n’avais jamais remarqué jusqu’ici parce qu’elle était vraiment bien cachée au milieu de centaines d’autres.

Je ne connais pas la petite histoire qui va de pair avec cette photo mais quelque chose me dit que ma mère n’a pas du rester comme ça toute penaude bien longtemps. Parce que la commande n’a pas été annulée et que ma livraison sur cette planète a bien eu lieu dans le courant de l’année suivante.

>.<

Buzz vert clair

C’était déjà presque Noël en ce 20 décembre 2019 quand le président Donald D. à officialisé la création d’une nouvelle force spatiale qui aura pour mission de conduire des opérations militaires dans l’espace. Et plus récemment, cette branche spéciale-spaciale des forces armées US a fièrement présenté un cliché de son nouvel uniforme.

Mais ne s’agissant que d’une modeste tenue de camouflage forestière customisée de quelques broderies tape-à-l’œil, la consternation et la déception ont évidement déclenché une avalanche des plus croustillantes moqueries !

Comme j’imagine volontiers que ces indécrottables militaristes n’ont plus d’autre perspective stratégique de croissance que celle d’étendre leur zone d’influence et de contrôle à l’ensemble de la galaxie et au-delà, j’en arrive à penser qu’ils possèdent même déjà planqué dans un hangar top secret, un modèle de drone-fusée capable d’aller dégommer préventivement sur site du martien présumé hostile, à partir d’un conteneur rouillé situé dans la zone 51.

Et en matière de costume spacial pour faire le Buzz, “Star Command” nous avait pourtant habitués à plus spectaculaire. C’est d’ailleurs à mon avis assez souvent, qu’ils font mieux dans la fiction que dans la réalité.

Il faut aussi dire qu’en ce moment, ils font de la lèche comme c’est pas permis aux dirigeants et aux médias de mon pays. Dans l’espoir de nous amadouer et de nous vendre plus facilement une escadrille d’avions de chasse flambant neufs et hors de prix. Et je précise que notre espace aérien est nettement plus retreint que ce qu’il reste de notre budget militaire. Ce qui n’est évidement pas du tout pour ne pas m’horripiler !

Je n’ai évidement pas pu résister à apporter ma piquante contribution à cette risée générale.

>.<

Et pour terminer ci-dessous, la version va-t’en-guerre terrestre de la fameuse casquette MAGA sensée insuffler aux foules autochtones étasuniennes, le désir du tournage d’un remake de grandeur. (J’avais bricolé ça à la va-vite, sur une idée américaine dénichée sur le web.)

>.<

Le jour de la pension alimentaire

Juste un petit rappel pour tous ceux qui sont concernés : N’oubliez pas de verser l’intégralité de la somme convenue en toute sécurité. Parce que mine de rien, aujourd’hui on est déjà le 30 décembre et que la trêve des fêtes de Noël, ça ne peut durer qu’un temps. Mais comme c’est la toute dernière livraison de l’année, il est recommandé de fêter ça !

>.<

Il s'agit bien évidement ici d'un simple gag qui n'est 
destiné ni aux âmes sensibles ni aux personnes facilement 
offusquées par toutes formes de sarcasme. Il ne se base même
pas sur une expérience personnelle douloureuse. 
Dire que de nos jours, on devrait toujours prendre des 
pincettes stérilisées après avoir enfilé des gants à usage 
unique sur des mains savamment désinfectées avant d'oser 
administrer la moindre petite piquouse intramusculaire 
d'extrait de vitamines...