Category Archives: Griffonages (croquis)

Un grand bol d’ergonomie, pour commencer

Il y a des matins, où le vrai dilemme n’est pas juste de voir le verre à moitié plein, le verre à moitié vide ni même le verre jamais assez plein !

Il en est aussi, où il n’y a rien d’autre à voir, que l’incompatibilité ergonomique flagrante d’une tasse classique de jus de chaussettes désaltérant !

Heureusement, les laboratoires SunOf ont planché jusqu’aux toutes dernières lueurs de l’an de grâce 2021, sur une bonne résolution susceptible de solutionner ce problème : La tasse spéciale permettant de boire un breuvage sans avoir à lever le coude chargé avant tout de servir d’élément de soutien pour la tête ! (voir croquis descriptif ci-dessus)

C’est là sans doute la solution idéale pour les lendemains de fête, les cas d’accumulation de fatigue, les pertes de motivation chroniques, les gueules de bois sévères au réveil, etc…

C’est donc avec une certaine satisfaction d’avoir modestement contribué à faire avancer la science en 2021, que notre équipe de chercheurs vous souhaite une très bonne année 2022, à partir de demain aux aurores !

>.<

Un penseur qui gamberge

Une libre appropriation de la célèbre sculpture en bronze d’Auguste Rodin.

L’œuvre originale représente un homme dévêtu en pleine méditation. Il semble devoir faire face à un profond dilemme.

Ce dessin n’a absolument rien à voir avec mon état d’esprit actuel. Je n’ai en ce qui me concerne en ce moment à faire face à aucun dilemme en particulier. Et vous ?

>.<

Une Hotline de rêve

-Allo la Hotline ? … Oui bonjour ! … Je vous appelle pour une réclamation !

-Bonjour à vous aussi, cher client ! Je vous écoute !

-J’ai constaté ces dernières nuits que les rêves que vous me fournissez ont beaucoup perdus en piquant et en qualité. J’irais même jusqu’à prétendre que dans leur globalité, ils ne correspondent plus aux conditions définies dans notre contrat !

Mais où sont passés ces splendides décors en extérieur ? Où sont ces spectaculaires délires architecturaux ? Qu’est il advenu de mon catalogue de pouvoirs spéciaux ! Que sont devenues ces incroyables histoires à dormir debout ? Mais qu’a t’il bien pu arriver de fâcheux à vos scénaristes ???

Pouvez-vous me décrire-plus en détail le genre de problèmes que vous avez rencontrés, cher client ?

-Alors prenons la nuit dernière, par exemple : Je me suis retrouvé seul, confiné dans une grande baraque à courants d’air à moitié en ruine. Les couloirs étaient tous sinistres. Quant aux pièces, elles étaient tout sauf accueillantes et l’ensemble manquait désespérément de style. Déjà là comprenez-vous, je m’attendais à au moins un minimum de confort de base et à la présence d’une, ne serait-ce que modeste, sensation de bien-être.  De plus, l’électricité avait été coupée et le chauffage était en rade. Et dehors la tempête de neige redoublait d’intensité…

J’ai entrepris de faire un feu de cheminée pour nous réchauffer, cette ambiance morose et moi. Pour ce faire, j’ai sacrifié l’une des rares pièces de mobilier en bois qui avait été abandonnée sur place. C’est là que j’ai accidentellement un peu maladroitement aussi bouté le feu au parquet. Pris de panique, j’ai cherché à rêver d’un extincteur, mais sans succès ! Par contre j’ai fini par trouver un appareil téléphonique. Un accessoire qui celui-ci, avait été inclus dans mon inventaire. J’avais l’intention d’alerter les pompiers, mais il n’y avait pas de tonalité ! La ligne avait elle-aussi été coupée !

A peine une dizaine de secondes plus tard, c’était déjà un brasier ! C’est certainement du à ces panneaux de décor légers; ils sont réputés vite partir en fumée… A court de solutions pouvant me permettre de circonscrire l’incendie, je me suis mis à l’abri et ai déclenché la procédure d’interruption d’urgence du rêve ! … Vous mesurez certainement l’ampleur du traumatisme subi ! Comment pensez-vous que dans ces conditions, je pourrai encore trouver le sommeil ?

-Je compatis cher client ! Vous avez dû vivre un vrai cauchemar et nous en sommes navrés ! Je peux vous promettre que c’est en priorité que nous allons intervenir sur votre dossier …

-Je vous en remercie d’avance ! J’en profite pour vous livrer mon sentiment que ce n’était encore qu’un rêve à budget limité ! J’ai la nette impression que dernièrement, votre société a commencé à rogner sur ses prestations. Alors que je me rappelle avoir signé pour un abonnement à du contenu de moyen à haut de gamme. Je dois vous avertir que dans le cas où ce genre de désagrément devait se reproduire trop souvent, j’envisagerai sérieusement de changer d’opérateur !

-J’ai compris le message, cher client. Et je m’occupe de transmettre vos reproches aux différents départements y compris à la production. Mais je dois aussi vous informer qu’il n’existe pas d’autre opérateur que nous sur ce marché et que de plus, vous êtes l’unique client de cette Hotline. J’espère ne pas vous avoir réveillé en sursaut avec cette révélation…

>.<

>.<

Dépistage virologique en direct

Je n’ai pas à ce jour du passer de test virologique PCR, mais quelque chose me dit que j’aurais certainement été un peu agité sur ma chaise au moment de l’opération-écouvillon, comme peut en témoigner ce dessin de pure fiction, inspiré d’une réalité plus que probable.

Et maintenant que je sais que je maîtrise haut la main l’opération-aiguillon dans le bras, j’espère ardemment, pour la suite de cette crise là du moins, pouvoir en rester aux habituelles opérations-écouvillon sans assistance et dans chaque oreille uniquement !

>.<

Je manque cruellement d’imagination en ce moment... 
C'est probablement pour cela que je me prépare à un de ces 
jours prochains, devoir aller me faire "tester" le cortex 
préfrontal à l'aide d'un coton-tige de 50 centimètres de long !

La Déesse de la Motivation

Il m’a fallu plusieurs jours de réflexion pour trouver quel rôle attribuer à cette élégante archère ailée.

Elle sera la Déesse de la Motivation ! Hé ouais, rien que ça !

Et ça tombe bien, j’ai justement besoin de ses services ces jours prochains pour me pousser à prendre enfin quelques décisions importantes et m’aider à les mettre en œuvre sans attendre. Et pour ce faire, quelques-unes de ses flèches enduites de remède anti-nonchalance ne seront certainement pas de trop…

>.<

Le canard botté

Suite à cette interminable série d’intempéries estivales en Europe, toutes ces crues d’une ampleur record et toutes ces inondations dévastatrices et meurtrières, je suis tombé sur un article de presse qui parlait d’un boom des ventes de bottes en caoutchouc. J’ai imaginé que même les canards étaient prêts à tout pour avoir les palmes au sec…

>.<

L’envol du variant delta

Je me suis enfin inscrit pour la première piquouse ! J’avais un peu temporisé pour complément d’informations. Et puis la liste d’attente s’est raccourcie depuis ma première intention avortée. Et comme il n’y aura pas foule au portillon, je serai peut-être piqué plus en douceur, selon des critères de productivité réduits.

Je préfère ne pas trop penser à ce que ça pourrait donner, mais une mutation en un variant SunOf+ pourrait s’avérer bien plus efficace encore, pour anéantir le fabuleux destin de l’humanité ! [ rire démoniaque ]

>.<

J’ai encore viré ma souris !

Je préfère ne pas héberger de souris non-informatique ! Mais je n’ai jamais posé de trappe ! Je l’attrape délicatement pour ensuite la relâcher à l’extérieur. Le premier mulot que j’avais saisi en parfait débutant, c’était en camping et il m’avait mordu les doigts. J’avais appris en autodidacte qu’un animal ultra-miniature pouvait mordre beaucoup plus fort qu’il n’en a l’air. Le second rongeur s’était égaré dans ma salle de bains. Il en faisait désespérément le tour en boucle à la recherche d’une sortie de secours. Sans doute découragé, c’est sans discuter qu’il s’était volontairement enfilé dans l’Impasse de la Chaussette que j’avais placée sur son parcours. Plus tard, j’avais découvert dans un cagibi de stockage, qu’une famille nombreuse de souris s’offraient un festin dans les sacs de restes de pain sec que je conservais dans cet endroit avant recyclage.

Je pouvais donc me féliciter d’une certaine expérience dans l’expulsion de souris !

Et jusqu’à hier à l’aube, je n’en avais plus rencontré à l’intérieur du périmètre de mon territoire privé. Comme d’habitude, j’ai intercepté le visiteur et d’un geste prompt, l’ai jeté avant tout réflexe de morsure dans mon panier à linge sale avant d’en rabattre le couvercle.

L’animal captif se montrant extrêmement remuant dans sa prison, je suis sorti de la maison en toute hâte pour l’exfiltrer. Relâchée, la petite bestiole a tracé comme s’il y avait le feu en direction de la route, au risque d’aller se faire écraser dans la circulation. Mais à ma grande surprise, elle s’est arrêtée sur le trottoir et s’est subitement transformée en oiseau gris coloré de rouge et de bleu, pour ensuite majestueusement prendre son envol…

Une fois de plus, mon cerveau de veille a fait preuve de plus d’imagination que mon cerveau de fonction. Même si de toute évidence le premier s’inspire généreusement des aventures de l’autre.

>.<