Drame végétal

Quand un garçon BRANCHE une fille en boîte qui ne le laisse pas de mARBRE, même si ses intentions sont vénERABLEs, souvent il se prend une veste SEVEère dans la TRONChe, alors sachant que sur ce coup là il est SCIE il retourne au bar et BOIS pour oublier,comme un pauvre titi mal aimé et ECORCE vif. Il se dit qu’il s’est encore fait prendre pour une PIVE et qu’il n’est pas prêt d’en efFEUILLEr une. Puis il se rassure en se disant que de toute manière au lit elle CIMEulerait, que de toute façon elle n’aurait pas fait long FEU dans sa vie et qu’au fond il préfère GLANDer avec les copains ou lire une œuvre litéraire de RACINE et qu’il est finalement bien mieux tout SAULE. Ensuite c’est les tournées qui s’enCHENE, SAPINte comme trou et ça rentre à pied en titubant sans prendre sa bagnole pour ne pas emboutir un PLATANE ou se prendre une BUCHE et dormir quelques heures avant de se lever pour reprendre son BOULEAU de BUCHERON avec une sacrée gueule de BOIS….

Leave a Reply

Your email address will not be published.