Full underground

Je suis actuellement en congé en mode « full underground ». En ce moment je me trouve sous-terre et à plus de six pieds.

Je me suis exilé pour une durée indéterminée loin du monde des « smombies » qui pullulent partout en surface. J’ai besoin de profondeur, de ménager mon temps d’attention dans un labyrinthe de galeries imperméables à toute onde pénétrante et manipulatrice. J’ai la ferme intention de me sentir aussi déconnecté que possible de tristes réalités. J’ai abandonné mes centres d’intérêts en gare dans un casier de consigne. Tant pis pour les « likes » et tant mieux pour les « dislikes ». Les commentaires provocateurs et négatifs resteront tous lettres mortes. Plus la moindre étincelle de curiosité disponible pour des fake news, les fake friends et les tronches de fake cake… Des vacances d’homme de caverne dont tous les accès sont bloqués par un pare-feu à toute forme de cyber-connerie. Une permission bien méritée pour survivre avec mon temps sans pression technologique, à gribouiller à la craie à l’intention d’éventuelles générations futures, des témoignages sur d’ancestrales parois rocheuses . A établir une relation tactile privilégiée avec de l’argile et tout cela, sans avoir à être interrompu par une putain de sonnerie de notification….

>.<

Leave a Reply

Your email address will not be published.