Tag Archives: mise à jour

Mon système immunitaire est à jour

>.<

Ça y est, mon système immunitaire a bien reçu son deuxième gant.

Approche un peu pour voir, virus …

Ha ! Je devrais me reconvertir en testeur d’effets secondaires bizarres et rares pour les Big Pharma. J’ai un peu d’expérience là-dedans :

J’ai eu une légère fièvre le lendemain des deux injections anticovid. D’autres personnes m’ont dit en avoir eu qu’une seule. Pas étonnant vu qu’il ne s’agit pas d’un placebo et que le corps doit y réagir pour se prémunir. Et l’effet un peu désagréable disparait vite le jour suivant. Mais après la deuxième, je me suis réveillé en pleine nuit avec tous les orteils froids à l’intérieur mais chaud-bouillants au toucher comme tout le reste de la bête à l’extérieur. Une drôle de sensation ! J’ai essayé la gymnastique intensive des graillons (toutouilloutoumdr-) et même prévu d’aller me prendre un bon bain de pieds bien chaud si nécessaire. Environ une heure plus tard, c’était terminé. Et ils sont toujours là, tous les dix !

Je n’ai jamais eu la moindre crampe de toute ma vie ! Mais je sais ce que c’est parce que j’en ai vu certains se tordre de douleur à l’apparition d’une crampe. J’avais même “sauvé” un nageur de la noyade mortelle dans une piscine en Allemagne. Il m’avait fichu une monstre trouille cette andouille : il avait l’air de vouloir m’agresser en gesticulant et en beuglant “Mein Krampf” . Et ça sonnait quand même un peu inquiétant comme appel au secours, je dois dire. Il voulait seulement que je le soutienne pour l’accompagner au bord du bassin. Il avait des orteils d’un pied qui s’étaient un peu emberlificotés. C’était visiblement râpé pour les tongs.

Et la seule fois ou j’ai cru en subir une de crampe , c’était dans la langue ! Moi je ne fais que dans le bizarre ou alors je ne fais pas. C’était très désagréable et douloureux, elle était hors de contrôle et se tordait toutes les trois secondes pour se mettre à la verticale. Ce qui de toute évidence ne sert absolument à rien. Je ne pouvais plus parler normalement. J’ai d’abord cru à un sérieux problème neurologique et on m’a conduit aux urgences. L’urgentiste a mené son enquête pendant que j’essayais de communiquer avec lui en gémissant. Il s’agissait d’un épisode parkinsonien dû à une modification récente de ma médication. On m’avait supprimé l’un des médoc de mon petit cocktail. Celui qui annulait les effets secondaires possibles d’un autre, pour seulement 3 % des cas. Et moi évidement je comptais parmi ces 3% de vainqueurs. Mais qu’est ce que ça fait du bien, quand ça s’arrête ! Et le même soir j’ai quand même pu me rendre comme prévu avec un ami au festival de rock et même me livrer sans entraves au headbanging et à l’air guitar

>.<

>.<