Une Hotline de rêve

-Allo la Hotline ? … Oui bonjour ! … Je vous appelle pour une réclamation !

-Bonjour à vous aussi, cher client ! Je vous écoute !

-J’ai constaté ces dernières nuits que les rêves que vous me fournissez ont beaucoup perdus en piquant et en qualité. J’irais même jusqu’à prétendre que dans leur globalité, ils ne correspondent plus aux conditions définies dans notre contrat !

Mais où sont passés ces splendides décors en extérieur ? Où sont ces spectaculaires délires architecturaux ? Qu’est il advenu de mon catalogue de pouvoirs spéciaux ! Que sont devenues ces incroyables histoires à dormir debout ? Mais qu’a t’il bien pu arriver de fâcheux à vos scénaristes ???

Pouvez-vous me décrire-plus en détail le genre de problèmes que vous avez rencontrés, cher client ?

-Alors prenons la nuit dernière, par exemple : Je me suis retrouvé seul, confiné dans une grande baraque à courants d’air à moitié en ruine. Les couloirs étaient tous sinistres. Quant aux pièces, elles étaient tout sauf accueillantes et l’ensemble manquait désespérément de style. Déjà là comprenez-vous, je m’attendais à au moins un minimum de confort de base et à la présence d’une, ne serait-ce que modeste, sensation de bien-être.  De plus, l’électricité avait été coupée et le chauffage était en rade. Et dehors la tempête de neige redoublait d’intensité…

J’ai entrepris de faire un feu de cheminée pour nous réchauffer, cette ambiance morose et moi. Pour ce faire, j’ai sacrifié l’une des rares pièces de mobilier en bois qui avait été abandonnée sur place. C’est là que j’ai accidentellement un peu maladroitement aussi bouté le feu au parquet. Pris de panique, j’ai cherché à rêver d’un extincteur, mais sans succès ! Par contre j’ai fini par trouver un appareil téléphonique. Un accessoire qui celui-ci, avait été inclus dans mon inventaire. J’avais l’intention d’alerter les pompiers, mais il n’y avait pas de tonalité ! La ligne avait elle-aussi été coupée !

A peine une dizaine de secondes plus tard, c’était déjà un brasier ! C’est certainement du à ces panneaux de décor légers; ils sont réputés vite partir en fumée… A court de solutions pouvant me permettre de circonscrire l’incendie, je me suis mis à l’abri et ai déclenché la procédure d’interruption d’urgence du rêve ! … Vous mesurez certainement l’ampleur du traumatisme subi ! Comment pensez-vous que dans ces conditions, je pourrai encore trouver le sommeil ?

-Je compatis cher client ! Vous avez dû vivre un vrai cauchemar et nous en sommes navrés ! Je peux vous promettre que c’est en priorité que nous allons intervenir sur votre dossier …

-Je vous en remercie d’avance ! J’en profite pour vous livrer mon sentiment que ce n’était encore qu’un rêve à budget limité ! J’ai la nette impression que dernièrement, votre société a commencé à rogner sur ses prestations. Alors que je me rappelle avoir signé pour un abonnement à du contenu de moyen à haut de gamme. Je dois vous avertir que dans le cas où ce genre de désagrément devait se reproduire trop souvent, j’envisagerai sérieusement de changer d’opérateur !

-J’ai compris le message, cher client. Et je m’occupe de transmettre vos reproches aux différents départements y compris à la production. Mais je dois aussi vous informer qu’il n’existe pas d’autre opérateur que nous sur ce marché et que de plus, vous êtes l’unique client de cette Hotline. J’espère ne pas vous avoir réveillé en sursaut avec cette révélation…

>.<

>.<

Leave a Reply

Your email address will not be published.